Google+1

jeudi, décembre 29, 2005

Carapace molle

Vous êtes un grand amateur de séries de Science-Fiction ? Ne manquez pas le site Unification. Sur ce dernier, à partir de Séries Diverses (menu de gauche), vous trouverez tout sur Invasion (la huitième en partant du haut), sauf la date de sa diffusion en France ; mais, d'après ce que le site en dit ... Le FLT, lui, parle de la télévision en général. Série-Thèque est 100% séries ; de tous genres. Idem pour Sériesmax, à visiter malgré le popup.

Je n'ai encore aucun lien permanent vers des utilisateurs du même support que moi, Blogger ; ce n'est pas faute d'en visiter quelques-uns comme, à partir de chez Olivier, Capital Region People. Et, justement, qui retrouvons-nous, en français, au bout de ce lien ?! ...

La tortue offerte par Annaelle a Papy Logo La tortue d'Annaelle pour Papy Logo. Mon ami de Bloguer ou ne pas bloguer (metABlog), vient de dénicher, chez Blogger, toujours, un blog qui débute ; celui d'une Petite tortue. On comprend ce qui, avec ce nom, a attiré le collectionneur de ces bestioles carapaçonnées. Le chenapan lui a même écrit par mon intermédiaire car, lors, l'auteur de cette nouvelle page n'a ouvert ses commentaires qu'aux membres de Blogger. Si cette personne passe par ici, je lui confirme que l'on peut accepter tous les commentaires ; ceux venant de blogueures utilisant d'autres plate-formes comme de ceux (dit anonymes) qui n'ont pas encore créé de pages web. C'est tout de même plus convivial. Afin d'avoir une certaine paix avec les spameurs, je lui conseillerais de demander (cocher) à être averti par courriel des commentaires placés chez elle et, peut-être, de choisir, comme je l'ai fait, de faire saisir un mot clés donné afin d'éviter les pollueurs robotisés. Alors : peut-être à bientôt, Petite tortue ! ...

jeudi, décembre 22, 2005

Etre Reine

Bonjour !

Pour les étrennes, offrez un dictionnaire. Annaelle me lance un sourire crispé ... Alors, pourquoi pas quelques adresses de ces ouvrages en ligne ? Atilf peut s'avérer être un guide en la matière ; dans sa collaboration avec l'Académie française, il commence à offrir quelques recherches pour lesquelles est conçu un dictionnaire ; en général. Service public serait plus une encyclopédie sur tout ce qui concerne cette entrée ; peut devenir indispensable. Avec Orthonet (accès plus directe sous MIE), on entre dans les ouvrages destinés à pallier à certaines difficultés ; grammaire, orthographe, conjugaison. Je ne mentionne pas ceux qui, comme le Nouveau Littré, exigent un code d'accès.

Dès le début de ces pages, je vous conseillais des sites découvert sur MagiX-edu. A Caen, un superbe outil pour trouver des synonymes ; dans l'Alberta, un très complet service autour de la conjugaison. Enfin, le cinq en un offert par TV5.

Saurions-nous terminer sans un peu de musique ? Nullement ! ... Eh bien d'accord : le site que j'allais vous proposer n'attire que des ennuis ; je le nomme afin que vous l'évitiez à tout prix : Live365. Je vais donc me rabattre sur un site où vous sont offerts de nombreux choix ; oui, c'est américain. Olivier a déjà du vous donner cette adresse : SKY.fm. Fonctionne aussi sous Firefox ! tout sourire

Bonne soirée !

samedi, décembre 10, 2005

Voeux, voyages et images

Les blogs du Monde ont eu une panne de lecture cette après-midi et, selon ma fille, Olivier ne peut toujours pas poster au moment où je prépare ce billet. Il s'est consolé en mettant à jour son site et grâce à sa page sur les moteurs, je compose en écoutant Jazz à FIP ; station accessible par Quelsite.

Joyeuses Fêtes! Annaelle m'assure qu'il me permet d'utiliser l'image dédiée à ses voeux de cette année. Je ne vérifie pas et les laisse chater en paix. Il faut laisser un instant la souris sur l'image ; du-moins, si vous surfez avec le navigateur MIE car, sous Firefox, la petite bulle n'apparaît pas ... Alors, pour les utilisateurs de ce butineur, le message est : Joyeuses Fêtes !

Des images d'éoliennes ; celles d'Ally (Haute-Loire). Les deux adresses vers le même site (mais pas la même page), au cas où votre navigateur refuse d'afficher l'une d'elle à cause des plugins ...

Une petite promenade vers le Parc National de Loango au Gabon ? Profitez-en, la météo annonce du froid ici ...

Vous ne craignez pas les frimas ? Alors, rendons-nous en Norvège ; cliquez sur le drapeau français puis, ensuite, sur les images. Ou, sur les numéros figurant sur la carte. Continuons, ensuite, par les fjords. Là, il faut jouer avec la petite barre de menus tout en haut ; mais il y a plus d'annonces que d'images ...

Du coup, je vous propose de surfer sur des sites de spécialistes des grands singes ; espèces en voie de disparition. Commençons en compagnie de Jane Goodall, puis de Dian Fossey, interprétée au cinéma par la fabuleuse Sigourney Weaver. Poursuivons avec le GRASP ; n'oublions pas le bonobo (patientez le temps du chargement de la page). Du côté de l'orang-outan de Sumatra. Le WWF à l'effigie du panda et, enfin, le Great Ape Project ; faites Retour pour ne pas lire que du texte.

Très agréable journée ; soirée !

dimanche, décembre 04, 2005

Episode 3

Olivier vient de placer un lien vers mon article titré Episode 2 dans la page de son site relatant la fin des Ateliers informatique à Paris. Vous trouverez aussi, au bas de cette même page, des liens pour tout savoir sur le livre écrit sous la direction de madame Marion Peyre : Le livre noir de l'animation socioculturelle.

Mais qui est donc cette si charmante madame Clémentine Autain (1, 2) capable de communiquer, sans le vérifier, en plein Conseil de Paris, un pseudo rapport sentant fort le procès d'intention ; voire, la diffamation ? D'où venait-il, d'ailleurs, ce soit disant audit ?

La réponse à la première question se trouve dans les liens placés à côté de son nom. Pour la seconde, il n'est guère possible, à ce jour, de donner une réponse étayée ; disons qu'il ne pouvait émaner que de l'employeur ayant licencié les animateurs formateurs concernés et désignés dans le second lien du premier paragraphe de cette note.

Qu'avons-nous, au bout du compte, à la genèse de cet enterrement des animations informatique offertes gratuitement aux écoles parisiennes, comme des formations payantes pour jeunes et adultes dispensées dans les mêmes ateliers ? Une mairie socialiste, une élue communiste et une association se voulant de gauche et laïque.

Le dernier mot du chapitre précédent me ramène à la seconde section de ce billet. Cette fois, ça ne se passe plus dans l'Ontario, mais en France où un grand rabbin envisageait une démarche similaire. Visiter la racine de ce même site nous projette dans différents sujets actuels.

samedi, décembre 03, 2005

Mots, chiffres et visites

Très court billet sur ce jeux mensuels autour des statistiques. Tizel avait lancé la séquence avant l'heure et Olivier va, je pense, ne pas tarder.

Sur le plan des sites m'ayant apporté des visites, depuis que UMain a changé ses offres gratuites, je ne les vois plus souvent ; en effet, cliquer sur 30 journées, jour après jours, ne me tente pas trop. Et cela prendrait la bande passante que UMain voudrait économiser. Par contre, au niveau des moteurs, Google demeure en tête suivi de son clone chez Blogger : Search Blogger (en haut à gauche de cette page).

Les quelques mots clés que j'ai pu recueillir : illustration sur l'école xanthosdarwinphoto neige fractallarzacjolie fractalle complot et les extras terrestresclown Gille - créationisme.

La Turquie et le Larzac font toujours partie des recherches des internautes ; les fractales figurent dans la dénomination de ce blog, mais je dois être bien loin d'Olivier sur ce mot (vers le bas dans cette page) ; clown et Gille, normal ; complot, créationisme et Darwin sont des thèmes bien actuels.

Pour ce qui est du nombre des visites et des pages vues, je ne décolle pas ; mais il faut dire que j'écris bien peu. Site Meter déclare 2 283 visiteurs et 3 214 pages vues. Le guide de mes amis, pendant ce temps, a reçu, en novembre, 1 113 visites pour 2 559 pages visitées. Ils ne sauront jamais le total sur leurs deux années d'existence. La NSC d'Olivier comptabiliserait environ 378 520 visites sur sept années de présence sur le web ; ce qui fait, en gros, une moyenne annuelle de 54 074 visites.

J'ai aussi reçu l'incursion de ce site s'amusant à traduire les vôtres dans des langues branchées ... Gérald me dit que MagiX-edu est aussi passé par les fourches de ce diablotin ; mettre en argot un guide, est-ce bien finaud ? Et youpie : un nouveau dico offert à mes visiteurs !

vendredi, novembre 25, 2005

Du noir à la couleur

Le précédent sujet traitait, entre autres, d'environnement ; poursuivons. Il est mal en point, en Chine, avec cette catastrophe touchant le fleuve Songhua puis Harbin au nord-est du pays. Une usine déversant, accidentellement - pour une fois -, du benzène et voici les habitants de la région privés d'eau potable. Est-il nécessaire de rappeler Seveso (Italie) (1, 2) en 1976 ? Et, surtout, les 3 800 personnes décédées à Bhopal (1, 2) en Inde en 1984 ? Ne pas oublier les 30 morts à Toulouse (France) en 2001. Devons-nous parler des trop nombreuses marées noires ? Que peuvent l'européen projet Reach ou le Bureau d'analyse des risques et pollutions industrielles (BARPI) (1, 2), sinon se contenter de constater les faits ?

Que pourraient être des villes et villages respectueux de l'environnement ? Voyons l'exemple de BedZED (2) (Beddington - Surrey) ou celui de ces quartiers de Fribourg (Vauban et Riesenfeld).

Elevons-nous un peu pour contempler le site du Machu Pichu (1, 2, 3, 4).

Je vous souhaite un bon voyage sur la toile !

vendredi, novembre 18, 2005

Black is black

En recevant cette adresse sur des maisons en bois, je me souviens d'un livre feuilleté dans mon enfance mais dont je n'ai plus les références. Etes-vous prêt pour une petite promenade autour de ce thème ? Débutons avec un Comment faire, passons en Finlande, revenons en France, avec aussi de la paille, celle du docteur Kahn, ce qu'il faut savoir et, un choix d'images où vous promener à votre guise.

Vous préférez regarder quelques vues de Hong Kong, une adresse ; je crois que c'est un ancien collègue d'Olivier.

Et, à propos, il m'informe qu'une personne a enlevé son lien vers moi ; dont acte, je le supprime aussi. Non sans avoir réalisé une recherche sur la ville où vient de passer ce randonneur : Savona (1, 2).

Et dans notre régions, que se passe-t-il ? Rien de bien meilleurs, à en croire Tizel. D'ailleurs, Olivier est en pleine bourrasque ...

Jeannedominique qui demeure absente, en français, comme en anglais ; c'est triste. J'espère qu'elle ne va pas disparaître comme les personnes dont je parle à Olivier dans mon commentaire à son dernier billet. Et si c'était Mon-blog.org qui était en dérangement ? Non, il n'a pas disparu ; il est passé entre d'autres mains ou a changé de nom. Donc, trois carnets, à cette ancienne adresse, ont bien été supprimés ... La blogosphère, soudain, s'amenuise.

La chanson du titre (1, 2).

mercredi, novembre 09, 2005

Laitage

Le webmaster d'Argentine au jour le jour nous rendant une petite visite - merci ! - nous fournit deux adresses au sujets des TackBacks, au niveau des définitions. La première url est très intéressante ; il reste juste à l'auteur à expliciter les avantages et inconvénients, les plus et les moins entre TackBacks et liens directes (d'un billet du blog de Foo à un billet du blog de Bar - au plus grand profit du lecteur Quux [1, 2 et le 3 à mi-page]). Je pense que soit Olivier, soit moi, avions indiqué la seconde adresse figurant dans le commentaire argentin ; mais : au diable l'avarice ; la voici à nouveau.

Du coup, évidement - comme si j'avais besoin d'un prétexte ! ... - je me rends sur le blog de Patrick et y retiens cet article. Olivier mentionnait de tels actes criminels dans cette note estivale. Argentine, Provence, partout ; pour les promoteurs immobiliers, un même combat : raser les forêts où leurs bétons leur rapporteraient tout de même plus ... Si j'osais plaisanter avec le feu, je dirais que les automobiles qui flambent en ce moment ne doivent pas faire de la peine à quelques industriels.

Un ministre va faire expulser les étrangers condamnés pour les violences urbaines ; une alerte d'une union syndicale locale citant une dépêche de l'AP (vo, vf). Je remplace juste le nom par les mots en italique ; il paraîtrait que Google est déjà suffisamment sollicité pour faire de la publicité à cette personne.

J'espère qu'il me pardonnera, mais je ne résiste pas à vous offrir cette animation trouvée chez Olivier. Histoire de terminer sur un sourire et prétexte à d'autres découvertes : scolaire, bovaryenne et un Quiz.

mardi, novembre 08, 2005

Humeur

Se chauffer à partir de blé, de maïs, de granulés de bois ; voici un plan écologique et économique. Cette version, ce site car, au moment où je rédige cette note, l'officiel http://www.itebe.org/ semble en dérangement.

Que pensez-vous de la nouvelle présentation du Monde ? Olivier à l'air d'apprécier. Moi aussi !

Une information que va aimer le webmestre de metABlog : Hewlett-Packard échangerait la sauvegarde de 250 emplois qu'il s'apprête à supprimer contre, non pas une révision ; mais la suppression pure et simple des 35 heures.

Dans son livre sortie récemment, Lionel Jospin dit deux mots sur ce qu'il appelle "la nouvelle aristocratie" (le Monde). Ces gens qu'Olivier montre du doigt lorsqu'il fustige un certain baron version Guignols de l'info. Cette ploutocratie dont seraient aussi prisonniers quelques médias ; audio-visuels comme journaux. Je nommerais plutôt ces gens des parvenus. Ces mots sont certainement d'un autre temps ; et pourtant, que penser d'autre au sujet du chantage mentionné plus haut ?

Partons vers Vénus ; cela me calmera peut-être ? Version Apollinaire avec une musique de The World Awakes (en bas de page).

samedi, novembre 05, 2005

Des livres

"La chose m'apparaît plus débrouillée" disait, hier, Olivier dans sa note. Tizel (j'en profite pour vous inviter sur cette page) nous offre une explication en commentaire de Le retour du trac ; je réponds - pas par insolence - au dit commentaire et, en fait, il semble apparaître que les choses ne sont pas si limpides qu'elles voudraient en avoir l'air. Un TrackBack serait différent d'un lien placé dans un billet. Il fonctionnerait aussi de manière toute autre. Tant que ce n'est pas plus lumineux, je continue à privilégier les liens à l'ancienne.

Ceci étant, merci Tizel de me l'avoir signalé, je viens d'activer "Links to this Post", comme ils sont nommés ici. J'ai aussi activé une autre option oubliée lorsque je réglais mon Profil, celle qui, disons, passe par ce site, ce service. Un équivalent de Paname Ensembles, fonctionnant automatiquement - si on s'est déclaré -, du moins pour Blogger ?

J'avais surtout envie, aujourd'hui, de tourner autour des livres et, pourquoi pas, en regardant les lectures actuelles éparpillées sur la table basse du salon familiale. Face au pouf (1, 2) de ma femme, Neige, le dernier roman d'Orhan Pamuk (Gallimard) soigneusement refermé sur le marque-pages (1, 2). Devant mon fauteuil, Shalimar le Clown, le dernier Salman Rushdie (Plon) ; pas encore commencé.

Dans sa chambre, le dernier Titeuf de Zep (Glenat) négligemment ouvert sur le lit, Annaelle s'installe à son ordinateur afin que nous fassions la recherche promise sur Mafalda de l'Argentin Quino ; héroïne saluée, voici quelques années, par Umberto Eco (1, 2) lui-même ! Sur ce site, vous découvrirez tout sur l'auteur, dans cinq langues européennes ; mais, cliquez sur la bulle afin d'avoir accès à la vidéo ! Si il s'y trouve un gag par jour, ce serait une adresse à mettre en favoris ... Sur le site portant le nom de la demoiselle - en quatre langues, mais pas le français ... -, en apprend-t-on plus ? Voyons-nous d'autres images ? Les planches, elles, restent en langue original ... Annaelle décide de s'y promener et je la laisse.

Puisque nous sommes en Argentine, une petite citation : "Bush est un danger pour le monde entier" ; Adolfo Perez Esquivel, Prix Nobel de la paix, cité dans le Monde. Au sujet du Sommet des Amériques, vous trouverez tout ce qu'il y a à savoir sur Argentine au jour le jour.

Le webmestre du dernier site lié au paragraphe ci-dessus serait aussi un grand connaisseur qui pourrait nous éclairer sur la différence entre liens et trackbacks ... Observez bien la colonne de droite de son blog ; les rubriques Je lis (liens permanents), ses derniers articles, les derniers commentaires, les Derniers Trackbacks. Particulièrement cette dernière catégorie ; j'explore un peu, mais je dois être comme le cidre (1, 2, 3) : je ne comprends pas ...

Le serpent qui se mord la queue. Car la boucle de ce billet n'est pas récursive (attention aux yeux !).

Seconde tentative de mettre en ligne après une interruption (courte) de Blogger ...

vendredi, novembre 04, 2005

Le retour du trac

Un geste par jour pour l'écologie ; un blog à découvrir !

Que représente, l'âge venu, le choix de vivre à domicile ? Voici un premier guide ; pour Paris. Le magazine Notre Temps donne, peut-être, d'autres adresses ? Un site éponyme offre des croisières ; pour l'intro, mais ensuite, la flèche Précédente ne fonctionne pas ...

Commentaires, liens, TrackBack, fils RSS ; comment différencier toutes ces choses ? Pour les commentaires sur les blogs, pas de problème. Idem pour les liens, permanents ou disparaissant (presque) avec les anciens billets où ils se trouvent ; c'est un sujet sur lequel nous somme souvent revenus en ces pages ou chez Olivier. En ce qui concerne les TrackBack, je regarde cette définition du Dico du Net. Est-ce que ça veut bien dire que, chaque fois que j'illustre un de mes article par un lien, ce lien provoque un TrackBack sur le blog lié ? Jolie technologie, peu exploiter comme elle le pourrait. Je veux dire que, personnellement, je n'ai pas eu d'échange (courriel) avec des personnes ayant usé de cette possibilité vers ce blog. Ceci étant, cette avancée n'existait pas pour les sites web ; vous ne savez qu'un site vous avait lié que si vous suiviez vos statistique sur les referers. Ce que je ne puis plus faire avec UMain Stats ... Ce que le Dico nommé nomme Rétrolien pourrait-il être, cependant, considéré comme un backlinks ? Ces derniers sont des échanges : tu me lies, je te lie. Un de ces Pisteur (autre nom des TrackBacks) ne serait pas semblable, ou je me trompe ? Tizel, si tu passes par ici ; merci d'enlever la chape de brouillard de devant mon entendement !

Ernestine aurait aussi pu nous éclairer, ainsi que sur ces fichiers RSS, hélas, son blog est inaccessible ce jour ; j'espère que ceci n'est que provisoire.

Je vous propose donc un bouquet de quelques sites pouvant, peut-être, nous instruire. Dommage, la première référence nous entraîne sur un message Apache car le webmestre du site serait en train de migrer ? ... Intéressant, sioux (tant pis pour le popup, l'orage vaut le coup !), mais hors sujet ... Sur les flux RSS, donc, un annuaire francophone. Cet autre parle carrément de gestion de l'information. Et tu entres comment dans de tels annuaires ? N'oublions pas Safari pour Mac !

Tout ceci est bien succinct - ah, en regardant ici, je zape et me rends directement sur un billet traitant de sujets vus ici - ; le sieur est connu ... Bref, donc, vous souhaiteriez plus d'informations, voire, suivre des stages sur le sujet ? Ca existe ! Le CIDJ offre une recherche thématique ; vous trouverez certainement ce dont vous avez besoin.

Je confirme : aucun rapport ; c'est juste pour le titre. Idem. Ici, peut-être. aussi.

lundi, octobre 31, 2005

Bazar bizarre

Bazard, bazar ; vous avez dit bizarre ? Comme c'est café !

Olivier parle de Darwin versus certains fanatiques. Il semblerait que la contagion atteigne la France par le biais d'une femme, au CNRS ; du moins, à regarder une émission diffusée sur Arte le 29 octobre, c'est ce que l'on aurait pu penser. Quand aux Etats Unis, ils en sont aux procès contre Darwin ; en Pennsylvanie. Ce ne serait pas le premier, il y en a déjà eu un au Tennessee en 1925. Actuellement, il y aurait 38 % d'américains qui souhaiterait que l'on supprime l'enseignement du darwinisme à l'école. Non, désolé, ça ne vaut pas plus de liens pour illustrer.

Un autre problème crucial pour les français, si j'en crois le Médiateur du Monde (30-31.10.05) : de la féminisassions de certains mots. Fabius avait lancé une commission sur le sujet, Jospin avait surenchérit ou atténué (je ne sais plus). Des lecteurs (des lectrices aussi) ont pris leurs plumes pour disserter sur ce grave sujet. Pendant ce temps, heureusement, il en est qui font la différence entre mademoiselle la secrétaire et madame le secrétaire ; deux fonctions différentes. Alors, lieutenant ou lieutenante ... Dans Star Trek DS-9, nous trouvons une femme, originaire de Bajor, Major (First Officer Major Kira Nerys) ; certain(e)s l'aurait préférée majorette (avec majuscule, avec bâton) ? D'accord, le français n'a pas de pronom neutre et moi je plaisante ... Voici le sujet vu par l'Académie.

S'il faut travailler sur les mots; leur genre ; je préfère jouer. Et si on filait la métaphore ? Non, Annaelle : pas filer la laine ! ...

La chère enfant est encore toute imprégnée de notre visite, à la Cité des Sciences, de l'Exposition Star Wars. Les pages web sont aussi très bien ! Il est nécessaire de posséder le logiciel Quick Time ; visiblement, à la Cité des Sciences, on privilégie Apple. ... Vous en voulez encore ? Cette parodie a quelque-chose de pédagogique ; demandez à Jean-Pierre Coffe !

Joyeux Halloween! Google marque, d'un logo redessiné, la fête du jour. Il vient, aussi, d'embaucher Vinton Cerf (62 ans), le pionnier de la Toile.

Pas grand chose à voir, mais j'ai envie de m'exclamer : ah, si la citrouille m'était contée ! Elle, la magique ! Comment ça ? Si la trouille j'ai ? ...

vendredi, octobre 28, 2005

De blogs en films

Je me suis lâchement défaussé sur Olivier pour mieux regarder les indications de Tizel dans son commentaire ici ; alors que, mes origines aidant, j'ai certainement plus de facilités que lui avec l'anglais. Mais je tenais à ne pas laisser trop de temps entre l'intervention de Tizel et une réaction.

Et puis : à chacun ses sujets. Même si j'ai débuté en parlant d'outils pour bloguer, maintenant, c'est plus le propos d'Olivier. Vous voyez que j'ai même du mal à revenir sur mon sujet de l'informatique à l'école.

J'ai plus envie de vous entraîner vers d'autres horizons. Par exemple, non loin d'où ma fille a vu le jour, je vous emmènerais vers la Suède, au large de Stockholm, sur l'île Utö (1, 2), à bord, peut-être, du M/S Mysing ; lequel relie l'île depuis Arsta. Hélas, en dehors des hôtels du même nom, nous n'avons guère de liens possibles.

Allons-nous nous rattraper avec des blogs de GI's basés en Irak ? Une manière, peut-être, de découvrir d'autres interfaces ? Mais : elle seront forcément en anglais. Celui-ci annonce la vérité ... Cet autre se trouve chez Blogger ; un troisième aussi, mais il est innacessible ... Je ne privilégie pas les pages utilisant le même outil que moi ; je suis juste des adresses fournies par le Monde.

D'Irak, passons en Iran d'où l'on ne pourrait plus se rendre - selon le même quotidien - sur ce site. Qu'a-t-il donc de si méchant ? ...

Le festival ci-dessus ne mentionne pourtant certainement pas le film Doom tiré d'un jeu vidéo. Je ne connais pas le jeu et ne penses pas être attiré par sa séquelle cinématographique. Je place seulement ce lien pour un sujet connexe sur Lost et un autre sur Serenity ; à vous de trouver ! Pourquoi ces deux mentions ? Là, il faut chercher sur le blog d'Olivier ... Aïe, ma fille risque même d'y trouver un sujet détourné sur Harry Potter ...

mardi, octobre 25, 2005

Roux argenté

Je ne sais si cette nouvelle sera bonne pour le Tibet ; la Chine compte inauguré, en 2007, le train le plus haut du monde. Les travaux ont commencés voici quatre ans. Le ligne, baptisée Qing-Zang, reliera Golmud (1, 2), dans la province de Qinghaï à Lhassa, la capitale du Tibet. Au passage, il serait passer par une trentaine de gares, aurait franchi une dizaine de tunnels et plus de 2 600 ponts ; le tout, le plus souvent, à 4 000 mètres d'altitude. L'une des gares culmine mille mètres plus haut ; elle se nomme Tanggula (1, 2). Autant dire que les wagons seront équipés comme la carlingue d'un avion.

D'un vaste coup d'aile, revenons à cet article d'Olivier du début mai où il mentionnait cette tentative de création de tribunaux confessionnels dans l'Ontario (Canada). Cette affaire serait enfin close ; la campagne liée ici aurait enfin porté ses fruits (c'est le site qu'Olivier n'avait pu lier à l'époque ; espérons que sa remise en ligne n'est pas provisoire). En fait, ce sont deux noms - au-moins - qui doivent être reconnus. Celui d'Homa Arjomand et celui d'Alia Hogben.

Même si cette troisième femme n'est pas directement liée avec cette histoire, j'aimerais en profiter pour mentionner le nom d'Hania Mufti.

Et, pendant ce temps, selon Tizel - grand connaisseur - un renard de feu poursuivrait son incessante progression. Moi qui ne connaissait que les Silver Fox (renards argentés, d'autres sont roux) et, naturellement : Fox Mulder (cliquez sur les photos !). Tu me fais tourner la tete

mardi, octobre 18, 2005

De tout en rien

Un travail - comme ma fille - sur cette partie du corps humain ? Qu'à cela ne tienne. Avec cette Planète Cerveau - la navigation ne m'a pas l'air des plus intuitive ; mais : je n'ai plus dix ans ...-, et, aussi, le Muséum national d'histoire naturelle ; un des producteurs du précédent.

Vous êtes plus préoccupé par le classement de vos photos sur votre disque dur ? Google a une solution ! Mais bon, moi, personnellement, même sans l'avis de mon Senseï, je classe mes photos dans différents dossiers ...

Et, puisqu'il est question de moteur, poursuivons, afin de ne point faire de jaloux (je ne connaissais pas, et vous ?), avec Yahoo! qui, à son tour, entendrait se mettre à la numérisation de livres Ceci, avec, entre autres partenaires, l'OCA, UCLA, l'université de Toronto (vf, vo) ; des anglais, d'autres européens. Le patron de la BNF, qui avait décrié l'initiative de Google, approuverait celle-ci ; il doit avoir ses raisons ...

Chacun porte sa croix, Drapeaux et médailles, Ceci n'est pas une croix gammée (suite), Questions, En avant la musique! sont quelques-uns des titres d'articles d'un lecteur du Monde exilé en Finlande sur un même sujet. Un peu comme l'exprime Olivier, je suis étonné de ne pas voir la presse réagir. Alors, autant que des blogs parent à ces lourds silences.

En parlant de Monde, TypePad permet, maintenant, aux abonnés du quotidien de poster en couleurs ; comme ici ! C'est Noël ! Par contre, afin d'illustrer ce que prétend Olivier - il ne peut intervenir dans la forme (model, Template) -, il s'est aperçu qu'il ne peut, automatiquement, changer la couleur du titre de son billet. Dans Blogger non plus, je crois ; en tous cas, je n'ai pas tenté la chose. Vous choisissez un model ; y apporter des plus comme un service de statistiques, le Post-It Express, par exemple, est une chose ; vouloir tout transformer, en est une autre. A ce moment là, autant aller au bout de sa démarche et faire comme Tizel avec sa version de Dotclear ; solution toute différente de celle d'ogoli avec un clone du même outil.

Peu importe ... Mentionnant Tizel, je lis sa conclusion portant sur la sauvegarde des blogs comme celui-ci ; user d'un aspirateur de site. Il en conseil même un (HTTrack), Libre, évidement ! Profitez-en pour lire son article sur les crédits ...

Je confirme, Maître (toujours lire les bulles dans les liens et images d'Olivier), il existe des papillons portant ce nom d'éphémères (photographie, poème avec une possible version audio).

Et pour terminer en musique ; si, toutefois, vous avez le logiciel idoine (Winamp) et que vous tombiez sur un moment où la radio diffuse. Du côté de Poitier.

vendredi, octobre 14, 2005

Additifs soustraits ...

... Et sans édulcorants.

Puisque, ainsi qu'ajouté en commentaire dans le billet du 13 octobre, les liens vers les séances du Conseil de Paris sont capricieux, je vous propose un fichier PDF de la partie concernant notre sujet ; la fin des ateliers informatique sur Paris : Extrait de Séance du Conseil de Paris des 20 et 21 juin 2005. A ce jour, cela fait presque une semaine que ce texte se trouve sur le web et, donc, est public.

Je remercie une nouvelle fois Emeline pour être celle qui nous permet d'arrondir le nombre des réponses reçues. Car, en fait, notre Série ne débute pas avec l'Episode Pilote, mais bien avec le billet titré Questionnaire. Evidement, afin d'être certain de suivre pas à pas, même avec le moteur interne, ce n'est pas aisé et je me perds moi même souvent. Les 19 premières réponses apportées soit par commentaires, soit par courriels, sont désignées dans ce billet où l'on peut trouver un document PDF tentant de les résumer. Ne reculant devant aucun sacrifice - merci à mon serveur -, voici, au même format d'Adobe, un digest de la contribution apportée par la demoiselle d'Arcambal exilée au Canada.

Commenter - disais-je le 26 mai dernier - ces réponses et en profitant, aussitôt, pour remettre le pensum à plus tard ; je pense y renoncer. Vingt réponses ne font pas un sondage et ce dernier ne fait pas toujours de bonnes statistiques. Il semble, cependant, en ressortir que l'affirmation consistant à dire que Paris était la seule ville française à offrir des ateliers informatique où pouvaient se rendre, avec leurs enseignants, les élèves du primaire pendant les heures de classe ; cette affirmation, donc, était tout à fait exacte. Que l'on considère les banlieues comme la province ; les régions. Enfin, indubitablement, cette exception n'est plus de mise depuis le 28 avril dernier ; soit, effectivement, depuis fin juin de cette année.

jeudi, octobre 13, 2005

Episode 2

Mémoire amnésique

Dans l'Episode pilote, je tentais de pallier aux - disons - manque de connaissances documentaires d'un rédacteur de l'EPI ; ceci signifié, je ne suis pas dupe et me doute combien cette amnésie (1, 2) est volontaire. Cette fois, le scribe est le Président d''Honneur de l'Epi, monsieur Jacques Baudé. Dans ces Mots de l'informatique, une nouvelle diffusion d'un papier de 2002, les questions sont bonnes ; les réponses datent de Mathusalem.

Qui parle encore, en ce début de XXIème Siècle, d'EAO ? Je galège, c'est l'Education Nationale qui, encore une fois, présente des options obsolètes tout en supprimant les bons outils dans leurs versions actualisées. Par exemple, le Logo devenu MicroWorld. Monsieur Baudé, lui, conclut avec des arguments tout à fait recevables.

Son collègue, déjà mentionné le 22 septembre donc, disserte sur un sujet pouvant nous ramener à cette article d'Olivier, au paragraphe titré : Créationnisme ou crétinisme ? Il est seulement regrettable que cet auteur puisse à ce point ignorer Seymour Papert, le MediaLab et, donc, le MIT. Et, sans chercher aussi loin, je pourrais lui recommander ces ouvrages.

Episode 2

Et du côté de la Mairie de Paris, quoi de neuf ? Etant (vous) équipé d'une connexion ADSL et du logiciel permettant de lire les fichiers au format PDF (Adobe), je puis vous aiguiller vers une lecture édifiante me permettant de titrer ce billet Episode 2 ; même si, avec les paragraphes ci-dessus, nous avons là un épisode transitoire. Donc, au bout de ce lien, vous choisissez l'option Vignettes, chercher la 38ème et devez aboutir à la partie titrée 2005, DJS 393 avec le Voeu numéro 9 ; on est tout simple au Conseil de Paris ! Le chapitre se termine en haut de la page 40, colonne de droite. Si ce premier lien ne fonctionnait pas ou que vous le trouviez trop lent à s'afficher, voici le chemin à parcourir : Paris.fr, Séance du Conseil de Paris des 20 et 21 juin 2005, Consulter le compte-rendu sommaire du Conseil Municipal au format pdf (1047 ko), Pages 38 à 40... : 2005, DJS 393. Vous êtes bien au fait que cette Série a pour thème ce licenciement collectif ?

mercredi, octobre 05, 2005

Atomik Larzac

Rendons à Sitemeter ce qu'il lui appartient : avec son antériorité sur ces pages, il peut préciser qu'au 03.10.05, 1 724 visiteurs sont passés par ici depuis janvier 2005. Nous restons, là, dans la confidentialité ; mais point dans l'ignorance totale !

Une université numérique : l'Université médicale virtuelle francophone ; un site noté lors d'une lecture d'un Monde. En aurais-je, avec ce lien, terminé avec ma période dévolue aux réalités, disons, décalées ; très Quatrième Dimension ?

Doit-on être exhaustif lorsque l'on mentionne les étapes de sa carrière lors d'une rencontre avec un journaliste faite, forcément, dans le cadre d'une promotion ? Certains acteurs ne mentionnent pas tous les films dans lesquels ils ont tourné, souvent, afin de payer leurs impôts (sic).. Et puis, aussi, il peut y avoir des films moins glorieux que d'autres. Il demeure que l'on a figuré à leurs génériques.

Le 24 septembre, le Monde recevait Benoît Poelvoorde. Dans l'article, un oubli faramineux ; celui d'un film que d'aucun qualifierait de culte : Atomik Circus. Il ne peut, donc, ne s'agir, là, que d'un malheureux et fatal oublie. Le site du film est un must ; enfin : j'aime beaucoup. Une critique, disparue, recommandant ce premier opus des frères Poiraud. Cette dernière page, les Annonces de Toto The Hobbit, pose, de manière cruciale, une autre question : du devenir fragile, forcément fragile, de quelques pages web ou tout autre création face à l'inconstance des âges ; Abraxas ayant, lui aussi arrêté, car Olivier considérait que cet espace était d'abord celui du frère de Julia (une des Kindl).

D'une certaine manière, j'illustre, là, un des arguments de Tizel dans ce billet ; la pérennité d'un blog inversement proportionnelle à celle d'un site. Du moins, d'un blog comme celui-ci face à celui de Tizel ; le sien étant assuré de survivre comme ses sites web, contrairement à ces pages pouvant disparaître si Blogger se noie. Les blogs des abonné(e)s au Monde - par exemple - sont, eux, à la merci de leurs abonnements ; n'est-il pas ?

Quel rapport avec le paragraphe précédent ? Tout simplement la mise en perspective - n'est-ce pas - d'une réalité toute simple : un produit ne saurait exister sans consommateurs ; sans producteurs non plus. La page Ciné-Toto peut être visitée au fil de certaines recherches, mais elle n'est plus tenue à jour, donc, forcément, s'efface doucement, lentement alors que la NSC, elle, continue à vivre en étant actualisée ; et tant que Free demeure. Même après s'il le faut, chez un autre fournisseur, car le site existe d'abord sur le disque dur de son webmestre. Ce n'est pas le cas des blogs comme celui-ci et tant d'autres.

Passons à une promenade touristique entre Causses et Cévennes. Le Causse Méjean d'où (le site) vous pourrez apercevoir le Causse du Larzac, le Causse Noir. Voulez-vous une carte (le pointeur devenant main semble être une erreur) ? Celle-ci est bien, aussi. De bien belles photos. Un panoramique. Passons de Ganges dans l'Hérault à Millau (Aveyron) (profitez de la visite interactive), puis rendons-nous à Mende (Lozère) et terminons par Alès dans le Gard.

Mais, lequel de tous ces sites nous dira si ces lieux sont entrés ou non au patrimoine de l'Unesco ? Celui du Parc National des Cévennes, le Club cévenol ou, tout simplement : Le Portail Citoyen chez qui vous trouverez la source inspiratrice de cette promenade ; - le Monde, évidement.

dimanche, octobre 02, 2005

Dragons et tarasques

J'ai l'air de quoi, moi, alors, avec mes 1 114 visiteurs depuis janvier 2005 ? Evidemment, je rebondis sur le billet du jour d'Olivier ...

Allons, séchons nos larmes ... Je vous invite à découvrir ces photos chez Paul S. Ne manquez pas de visiter les sites qu'il lie dans ce billet !

Partons à la découverte d'un village situé dans l'Est parisien ; Lognes, sa MJC. Dans ces deux sites nous n'apprenons pas pourquoi elle est, selon le Monde, surnommée la ville du dragon. Alors, rendons-nous en Allemagne pour une fête éponyme.

Si vous préférez les dragons aux chiens dont je parlais dans une précédente note ; rendez-vous ici et cliquez sur Visite guidée. Vous êtes plus attiré(e)s par les belles images ? Qu'à cela ne tienne ; voyez ces pages. Vous préférez les jeu de lettres, bien, mais vous devrez attendre quelques secondes chaque fois !

Vous êtes plus pour les tarasques ? Ceux-ci ? Non, évidement, vous songiez plus à ça ... Remonter dans l'URL du site afin de découvrir d'autres membres du bestiaire.

lundi, septembre 26, 2005

Perles chinoises

Puisque je fais, en ce moment, dans l'humeur massacrante, je commencerais cette flânerie par deux adresses trouvées dans le Monde ; je suis moins définitif que les premiers et tout à fait d'accord avec les seconds. En ville, ces engins sont particulièrement malvenus, ridicules, dangereux ; dans le désordre. Et, pourquoi pas aller fouiller sur ce site pour en savoir plus ?

Poursuivons sur la protection du patrimoine ; mais, en Chine ... A Qikou (français, anglais, français bis), par exemple et pas par hasard. Partant, voyons s'il est possible de visiter la région de Shanxi. Débarrassons-nous du message publicitaire à l'entrée de ce site, il est en musique et une vidéo vous attend. Pour situer sur une carte. Tentons d'apercevoir la rivière Qiu ou, à défaut, le Fleuve Jaune (1, 2) dont elle est un affluent. Enfin, promenons notre regard du côté de Pingyao (1, 2, 3, 4, 5) et n'ayons pas peur de lier différentes pages de sites déjà visités.

Je vous souhaite un agréable voyage et, pas en 4*4. non pas les chatouilles!

vendredi, septembre 23, 2005

Episode 1

L'opération "Passeport pour l'informatique" (P.P.I.) avait été confiée à l'association Paris pour les Jeunes (P.L.J., ex-Paris Loisirs Jeunesse après 1970 ?) par la Direction Jeunesse et Sports (D.J.S.) de la Mairie de Paris en 1984. PLJ-PPI, site semblant à l'abandon, est devenu, en 2005, ACTISCE.

Les écolières et écoliers parisiens se rendaient avec leurs maîtres dans l'un des 20 à 23 ateliers des 15 à 18 arrondissements participant à l'opération. Ces activités étaient gratuites et participaient du temps scolaire ; donc, certainement - on devrait pouvoir écrire forcément -, avec l'accord de l'Education Nationale. C'est, en tous cas, par une inspectrice de l'E.N. que j'ai entendu parlé, pour la première fois, du P.P.I. ; puis, ensuite, par un I.F.I.P. (instituteur formateur en informatique pédagogique - avant qu'ils ne deviennent F.I.P., perdant le I d'instituteur-homme-de-terrain). Et, enfin, par mon mentor sur le web.

On peut se demander, dans ce cas particulier qu'est la ville de Paris, pourquoi le P.P.I. et ses animateurs ne dépendaient pas plutôt de la Direction des Affaires Scolaires (DASCO) comme les professeurs de la capitale (les P.V.P. - éducation physique, art plastique, musique). Cette gabegie devient ubuesque lorsque l'on apprend que des Ateliers Bleus gérés par la DASCO employaient des animateurs du P.P.I., comme elle sous-traitait à d'autres associations, d'ailleurs.

Début juillet 2004, alors que les vacances scolaires commençaient, la D.J.S. choisissait une autre association pour gérer le P.P.I. avec un cahier des charges revoyant à la baisse l'informatique destinée aux scolaires (classes maternelles, classes primaires). Le passage ne se fit pas sous la forme d'une DSP, mais sous celle d'un Marché Public et le P.P.I. devint A.I.M. (Ateliers Informatique Multimédia ; dénomination du cahier des charges).

Ledit cahier des charges entendait inverser la tendance : le P.P.I. recevait, selon la D.J.S., 70% de scolaires (objectifs de la subvention reçue par P.L.J.) et 30% d'adolescents et adultes. Désormais, le repreneur est censé recevoir 70% de jeunes de 12-26 ans socialement défavorisés ainsi que quelques adultes et seulement 30% d'écolières et écoliers des classes maternelles et primaires. Pas de collégiens, pas de lycéens ; tous déjà ignorés de l'ancienne structure.

C'est la Ligue de l'Enseignement de Paris (ex-Fédération des Oeuvres Laïques - F.O.L.) qui prend donc le relais début septembre 2004.

Pour les enfants des maternelles et du primaire, la catastrophe commence. Les écoles publiques sont, certes, équipées d'ordinateurs par la DASCO ; mais ce sont des machines vides de logiciels lorsqu'on les compare à celles des Ateliers du temps de P.L.J. et, surtout, les instituteurs ne doivent pas être formés dans le sens où, lorsque l'on interroge les enfants, ils disent surtout faire du traitement de texte et un peu de recherches guidées sur le Web. On le sait, voici quelques années que E.N., I.U.F.M. et F.I.P. ont abandonné la pratique de l'outil pédagogique qu'est le langage Logo... Enfin, n'oublions pas que les écoles privées - qui fréquentaient aussi les ateliers de P.L.J. -, ne sont pas, elles, équipées ; si ce ne sont 1 à 3 postes en fond de classe.

Le premier trimestre 2004-2005 se passe très relativement bien pour les instituteurs et leurs élèves fréquentant ces A.I.M. ; en effet, plusieurs ateliers ont disparus et ont peut se demander ce que sont devenus les animateurs qui y travaillaient. Le second trimestre débute très mal : des 16 créneaux scolaires par semaine, il ne doit plus qu'en demeurer 8 ; la voie vers les 30% passe par ces 50%... Au dernier trimestre, ces 8 créneaux deviendront 6 et l'on peut se demander ce qu'il en sera pour l'année scolaire 2005-2006 et les suivantes ...

Je suis un papa en colère. Même si Annaelle n'a jamais fréquenté une école utilisant les services du P.P.I. ni des A.I.M.

Je suis un Whistleblower [1, 2] (ceux qui donnent un coup de sifflet) afin de tenter de crier : Stop ! Mais j'ai bien peur que ce ne soit en vain et que cette opération en faveur des écoles primaires - opération n'existant ni en banlieue, ni en province (à en croire les trop rares réponses reçues à mon Questionnaire) - ne soit, comme tout service public actuellement en France, voué à disparaître. Et, en effet, voyez cet autre historique.

Pourquoi est-ce que je songe, soudainement à cette citation : De l'exercice du pouvoir par l'humiliation d'autrui (Amos Gitaï parlant de son film Terre promise) ?

Un autre résumé ; de précieuses informations dans le secteur de l'Animation.

jeudi, septembre 22, 2005

Episode pilote

Quand vais-je attaquer la série dont je parlais ici ? Le travail prend - et c'est une bonne nouvelle - de plus en plus de temps ; sans oublier la vie familiale.

Une simple lecture me ramène, tout de même au sujet. Pour Jean-Pierre Archambault et l'EPI, l'informatique grand public, puis l'informatique dans les écoles commence en 1985. Ce monsieur et cet organisme ne semblent connaître que cet IPT, ce plan qui semble avoir été créé pour mettre un terme à ce qu'avait imaginé le Président Mitterrand lorsque celui-ci avait accepter de suivre l'idée soufflée par Gaston Deferre du projet présenté par Jean-Jacques Servan-Schreiber.

Oui, je mentionne bien le Centre Mondial Informatique et Ressources Humaines. A ses débuts, sous la double direction de Nicolas Negroponte et de Seymour Papert, le CMIRH recevait gratuitement, dans son Hall, le grand public, puis, des classes amenées par leurs enseignants. Et, pas que des écoles parisiennes ; mais aussi, de partout en France et de pays européens.

Ce n'était que trois années avant cet IPT ; en 1982, jusqu'à 1986. L'aventure, l'expérience de l'informatique pour un public scolaire ne s'arrête pas là ; pas encore. Elle se poursuit avec Paris pour les Jeunes, d'un côté et, avec les Ateliers bleus de la DASCO.

En 2004, la Mairie de Paris passe en Marché public ces ateliers de PLJ à la Ligue de l'Enseignement Fédération de Paris pour les saborder, huit mois après.

Nous y reviendrons ...

jeudi, septembre 15, 2005

3D, VR5, Xanthos

Autour de la réalité virtuelle se mettant au service de l'archéologie. Un institut, une médiathèque ; tous deux offrant une visite virtuelle.

Et, un site : Xanthos (une présentation, par l'UNESCO, avec Insecula = si vous tombez sur un message d'erreur, cliquez sur "afficher l'image déroulante", selon all about Turkey, Lycia, Hitit).

Côté images 3D au service de l'archéologie, là, on reste un peu sur notre faim. Je vous propose donc de butiner ailleurs. Une balade, ça se précise, pour Rome.

Et sur la réalité virtuelle ? Une "vision", une mission (très riche). Mais, tout ceci reste trop statique et théorique. Consolons-nous avec cette version : VR5.

mardi, septembre 13, 2005

Aren't They Cute ?

J'abordais le sujets de certains robots - pas ceux des moteurs de recherche, ceci est le domaine du Sensei - à cette page. Olivier y faisait allusion dans un paragraphe d'un billet et il fournissait quelques autres liens. Hélas, les gags annoncés sur certains sites, n'existent plus. Quel malheur de perdre ainsi son humour et s'imaginer vendre en occultant cette qualité.

J'active à nouveau ce thème après une émission entendue sur France Inter. J'avais noté de visiter les adresses données et voilà. Tour d'abord, le site - disons - de l'invité ; ensuite, son blog. Même si le chargement est un peu long, ne manquez pas cette danse aux éventailles !

Dans l'émission de Kriss, Bruno Rives parlait aussi de l'arrivée prochaine des Nintendogs ; dans un mois, je crois. Voyez cette annonce en Flash : aïe, aïe, aïe ; vais-je avoir des problèmes avec ma chère fille ? ... Voyez la petite (écran) animation en bas de cette page ; chaque aboiement vous entraîne vers une autre, plus personnelle. Sur ce site japonais, vous avez aussi 3 petits films ; ADSL indispensable, le temps de chargement est déjà long. Du coup, je n'ai regardé qu'un petit film. Message personnelle à la soeur d'Olivier : je n'ai vu que le film à gauche ; je pense que vous choisirez celui du milieux. Je me trompe ? Annaelle veut regarder le chiot de droite ! Demain, là tu dois aller au lit ; tu as des cours demain matin ... Oups, pardon !

Dans un Monde des livres, j'avais noté cette adresse. Un site sur des textes devenus rares ; des éditions des siècles passés. Je commencerais par Le Rire de Coquelin Cadet (1887) !

Bonne soirée !

jeudi, septembre 08, 2005

De l'eau à l'écran

Tout en ayant une pensée pour les habitants du sud de la France où les orages grondent toujours, n'oublions pas trop rapidement les sinistrés en Louisiane ; Olivier offrait quelques premiers liens dans son billet du 3 septembre. Rebondissant sur un article du Monde de ce jour, je vous propose ces autres liens. Tous en anglais.

Je reviens sur le 1er septembre avec Michael Barnett ; pour voir des posts plus actuels, remontez jusqu'à interdictor dans l'url, cliquez aussi sur friends. Le journal donnait aussi l'adresse web de Brendan Loy ; cette url ne fonctionne déjà plus. Je dois dire que le nom de irishtrojan fait un peu virus ... Il reste qu'il aurait pressenti la catastrophe trois jours avant. Luke et Lindsey avaient créé un blog où il était possible de passer des messages à propos de disparus ; hélas, l'url donnée par le quotidien se transforme en une autre, bien plus longue, pour une page bourrée d'éléments indésirables ... Le site professionnel Craiglist est à visiter pour les plus curieux ; ses pages sur New Orleans et sur Katrina - entre-autres - sont instructives. Voyez aussi le site - Nola - du journal The Times Picayune. Google n'est pas en reste avec ces pages utilisant sa toute nouvelle offre. Enfin, cette initiative de Kathryn Cramer, auteur de livres de SF ; on y trouve même des versions dans d'autres langues. Quel travail !

Retour en France avec un petit voyage vers des sites tournant autour des radios, de la télévision, du web. Celui-ci par un groupe d'étudiants visiblement passionnés ; pourquoi ce point (dot) biz ? ... Un autre avec le quotidien internet consacré à la télé (sic) ; une mine d'informations. Le site Planète-télé, lui, est surtout accès séries et ... enfin : il est accès... Voici aussi Satellifax, quotidien de l'audio visuel.

D'autres, plus anciens, dont vous trouverez les liens ici. Le FLT, la Série-thèque et Séries Max. Et Sci-fi ; elle devait pas arriver en France, elle ? ...

Et, pour terminer, vous aviez reconnu Merry le Hobbit du Seigneur des anneaux transformé en rock star naufragée dans Lost, les disparus ? Oui : Dominic Monaghan lui même ; visiblement, les filles craquent. Mais, c'est trop tard ...

samedi, septembre 03, 2005

La tête dans les étoiles

Faire, défaire, refaire. N'est-ce pas ce que l'on pourrait retenir de l'éditorial du Monde du 26 août au sujet des emplois-jeunes ? Créés par Martine Aubry, supprimés en 2002 par le gouvernement Raffarin ; les voici de retour, revus et corrigés par le tandem de Robien-Villepin.

Je songe furieusement à ce qu'Olivier et ses collègues subissent en ce moment et qui a certainement rendu leurs vacances des plus agréables. D'ailleurs, mon ami n'est même pas parti cet été. La Mairie de Paris va-t-elle un jour reprendre ces Ateliers informatique dédiés aux enfants des écoles primaires ? L'Education nationale est-elle enfin prête à prendre ses responsabilités ? Quoi, vous pensiez réellement que j'avais abandonné le sujet ? Que nenni ! J'envisage une petite série de billets revenant sur le Questionnaire que j'avais mis en ligne au début de ce blog avant de tenter un premier bilan des réponses reçues.

Je n'oublie pas non plus que ces pages veulent aussi distraire et être un prétexte à des promenades à dos de souris. Ce soir, regardons du côté d'Epicure (1, 2) avec cette phrase tirée de sa lettre à Hérodote : Les atomes étant en nombre infini, il n'est rien qui fasse obstacle à l'infinité des mondes. Merci au journal le Monde ! Par association d'idées, j'aimerais ajouter une entrée sur ce thème : le nom de Camille Flammarion (1, 2), pour, dans le sujet, son La Pluralité des mondes habités (1862).

Je vous souhaite un agréable voyage dans les étoiles (zut : popup) et une bonne nuit ; comment ça : pléonasme ?! ... tout sourire