Google+1

jeudi, septembre 22, 2005

Episode pilote

Quand vais-je attaquer la série dont je parlais ici ? Le travail prend - et c'est une bonne nouvelle - de plus en plus de temps ; sans oublier la vie familiale.

Une simple lecture me ramène, tout de même au sujet. Pour Jean-Pierre Archambault et l'EPI, l'informatique grand public, puis l'informatique dans les écoles commence en 1985. Ce monsieur et cet organisme ne semblent connaître que cet IPT, ce plan qui semble avoir été créé pour mettre un terme à ce qu'avait imaginé le Président Mitterrand lorsque celui-ci avait accepter de suivre l'idée soufflée par Gaston Deferre du projet présenté par Jean-Jacques Servan-Schreiber.

Oui, je mentionne bien le Centre Mondial Informatique et Ressources Humaines. A ses débuts, sous la double direction de Nicolas Negroponte et de Seymour Papert, le CMIRH recevait gratuitement, dans son Hall, le grand public, puis, des classes amenées par leurs enseignants. Et, pas que des écoles parisiennes ; mais aussi, de partout en France et de pays européens.

Ce n'était que trois années avant cet IPT ; en 1982, jusqu'à 1986. L'aventure, l'expérience de l'informatique pour un public scolaire ne s'arrête pas là ; pas encore. Elle se poursuit avec Paris pour les Jeunes, d'un côté et, avec les Ateliers bleus de la DASCO.

En 2004, la Mairie de Paris passe en Marché public ces ateliers de PLJ à la Ligue de l'Enseignement Fédération de Paris pour les saborder, huit mois après.

Nous y reviendrons ...

3 commentaires:

JB-EPI a dit…

Vous écrivez "Une simple lecture me ramène, tout de même au sujet. Pour Jean-Pierre Archambault et l'EPI, l'informatique grand public, puis l'informatique dans les écoles commence en 1985. Ce monsieur et cet organisme ne semblent connaître que cet IPT, ..." . Amusant ...
Vous étiez en barboteuse que l'EPI (fondée en 1971) existait déjà !
Bien cordialement.
JB-EPI associationepi@free.fr

Gilles Desforges a dit…

Vous ne savez pas mon âge ; mais, peu importe.

Ce que je tenais à souligner, dans cette phrase, c'est que l'auteur que vous citez ignore totalement le CMIRH qui, lui, a commencé à recevoir des classes dès 1981-82.

Les années '70 ? PLJ, qui a changé de nom, dit avoir débuté ses ateliers scolaires en 1979.

Dans d'autres billets, je mentionne comment tout ceci s'est terminé ...

IPT, oui ; votre auteur pouvez aussi nommer la DASCO.

Olivier SC a dit…

Un ping manuel avec Retraites, fleurs et pas d’auto