Google+1

dimanche, mars 12, 2017

Féminin-masculin


ONU : "pire crise humanitaire" des dernières décennies dans le monde - Famine.

Le blondinet looser : Nouveau décret migratoire de T. : premier revers judiciaire - Afficher.

Ces chiffres qui mentent : L'hypothèse Benoit H. et Marine LP. au 2nd tour envisagée...

Sans chauffeur : Le camion, en route pour l'autonomie - Revue images.

Neige : How to Clear a Path Through 60 Feet of Snow, Japanese Style ; offert par Pierre RC.

Voguer : Naviguer en mer numérique.

Message : C'est compris ?!... - Limpide, non ?!...

Pour Denise : Photo de la semaine.

Pointer son nez : Quelques petits soleils...

Mots, image; chanson : Ça me parle.

Vintage : Velvet Undergroung \ Jimmy Page ; 2 vidéos.

Titre et illustration : A vous de choisir... - Sourire hypocrite.

6 commentaires:

Célestine ☆ a dit…

Le camion qui se conduit tout seul, c'est bluffant !
¸¸.•*¨*• ☆

wolfe a dit…

Bonjour
C'est triste de constater qu'encore de nos jours la famine existe...
Le camion sans chauffeur...Intéressant!
Toujours aussi intéressantes tes revues!
Bisous

Denise a dit…

Bonjour Olivier, les photos de la rubrique Neige sont impressionnante et très belle.
Merci pour ta Revue avec mes amitiés et merci aussi pour la photo des deux canards :-)

Olivier SC a dit…

Certes, Célestine ; mais, connais-tu Stephen King ? Un roman adapté pas lui même : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maximum_Overdrive. Et j'en passe, dont Christine, la Carmen à 4 roues... Fais de beaux rêves ;)

Un échec prévisible, Wolfe ; je pense à ce End of Starvation in the World dont parlait le créateur de East qui a laissé tombé pour passer à Landmark. Je parle de John Paul Rosenberg, alias Werner Erhard... Okay, stop, Olivier... Bonne fin de journée à toi !

Les canards nous prouvent, Denise, que le Printemps n'est pas loin... Bonne soirée !

Célestine ☆ a dit…

Non, mais je connais Steven Spielberg et son incroyable film "Duel" dans lequel un camion est un tueur fou...
¸¸.•*¨*• ☆

Olivier SC a dit…

Un des premiers prix du Festival d'Avoriaz ; c'était son 1er film, je crois... Là, le camion avait un chauffeur ;) Avec le King dont je te parlais, les machines - distributeurs de billets, puis camions - ne sont pas commandées par des humains...