Google+1

samedi, juin 06, 2015

Clap de fin pour la semaine


Femmes : Ces femmes se libèrent de leurs burqas en quittant les zones contrôlées par les djihadistes - Mais que va dire notre gauche tolérant l'intolérable ? - I Don’t Want to Be Thirteen and Go with That Old Man - Great yong ladie !

OGM : Hungary Destroys All Monsanto GMO Corn Fields - OGM en Hongrie.

Un peu de S.F. : Les villes du futur vues par la fiction.

Vacances : Irish Caphys - Irish coffee !...

Halte repas : La Gargouille. Et zut, ça me fait penser à un restaurant... Marde : y'a pas que celui-ci à Lauzerte... Là où sont encore, j'espère, les mosaïques - de Michel Schmidt-Chevalier... Je rêve, Rodez ? J'y étais allé en mobylette depuis Aix-en-Provence avec une halte non loin de Saint Jean du Gard... Et, cette mobylette, carrénée comme une moto, se nommait : Tovaritch Vladimir Alexandrovitch dva (deux, prononcer tva - T.V.A)... Eh oui, c'était l'année de cet impôt, version 1967... Eh bien, Lou, ce que peut raviver une photo, tout de même !...

Dehors : Journée de pluies - A l'ombre, sous l'arbre...

Instant poésie : Le regard... - La beauté des petites choses...

Jardiner : Chez Renée...

Humour et santé : Produit laitier.

Retour : Mai Hagiwara retourne à l'école... Meuh non...

Mots, images, jazz : Instants séparés dans la vie quotidienne.

Chanteuse : Ne tuons pas la beauté du monde / Diane Dufresne.

Groupe : Buena Vista Social Club - Chan Chan.

2 commentaires:

Denise a dit…

Bonsoir Olivier, j'arrive un peu tard, la cause au beau temps mais maintenant cela devient orageux comme hier soir. Merci pour ta belle Revue. Désolée que certains ont la pluie tandis que d'autres recherchent l'ombre ;-) Merci pour Diane Dufrenes et pour Buena Vista Social Club. J'ai passé un magnifique moment. Je te souhaite une belle soirée avec mes amitiés :-)

Olivier SC a dit…

Oui, Denise, le temps est fluctuant ; passant du chaud au froid et "retour". Heureux que vous ayez pu vous promener ! Ce soir, c'est ma frangine qui m'a soufflé le Groupe à diffuser et, en effet, j'ai l'impression que l'on parle moins d'eux chez nous... Bien amicalement !