Google+1

samedi, avril 30, 2005

Et si - Mais alors

Et si que j'arrêtais de me creuser la tête pour des titres oxymores, j'aurais plus de visiteurs ? Ce serait, en tous cas, plus simple pour certains moteurs ...

Je viens de lire le billet sur ce jeux d'IA de Tizel et je me suis fais avoir à plate couture ; j'avais pensé à un bonzaï. Ce truc est radicalement bluffant ! Faut lire ses analyses ensuite !

En fait, Tizel, je viens vous remercier pour votre Commentaire dans Franco-européen du 22.04. Et tant pis si des gens tristes prétendront que nous tournons en rond à nous citer, mentionner, lier les uns les autres. Il se trouve que c'est ma conception du web et celle que m'a enseignée Olivier (el metA Blog).  tout sourire

Afin de rester, demeurer, lambiner, persister (entre autres) sur le sujet, j'accuserais réception de l'envoie postal du texte de la Constitution européenne. Et, parcourant sur le papier ces mots lus sur l'écran, je comprends la timide remontée des positivistes, de ceux qui approuvent, de ceux qui sont pour.

Cependant, après cette nième lecture, je n'ai toujours riens compris, entravé, pigé, saisi - vous diriez : imprimé - à l'Article 50 de l'Acte final : quel est le problème de la Lettonie et de la Hongrie avec le mot Euro ?

Faut dire qu'à l'époque de Maastricht, 1992, alors que je ne pouvais pas encore voter en France, j'eus préféré, opté, choisi un autre nom pour la monnaie unique : l'Ecu (en un seul mot et au singulier ; ohlala, ces français ...)

Terminons avec une pointe, un zeste de sérieux en vous invitant à jeter un oeil sur cet autre regard sur la Constitution européenne.

Aucun commentaire: