Google+1

lundi, janvier 09, 2006

Etre ou disparaître

Le début de ma note précédente pourrait très bien entrer dans l'échanges que nous avons, actuellement, sur ses pages, avec Tizel ; du déclin à la disparition des blogs et autres pages web. Je comprends l'intervention d'Olivier ainsi : MagiX disparaîtra de chez OVH peu de temps après que Gilliath et Gérald auraient arrêté de payer l'hébergement. La Nébuleuse des Sites Compilés sera peut-être encore longtemps sur la toile tant que Free existera et ce, même bien après qu'Olivier ne s'en occupe plus. Le blog de Tizel a de fortes chance de demeurer sur le web bien des années encore. Le metABlog - alias de Bloguer ou ne pas Bloguer - restera sur le Monde, tant que Typepad demeurera en accord avec le journal, tant que le Monde ne partira pas dans les lymbes---limbes et qu'Olivier paiera son abonnement. D'ici (de là ?) à poster pour survivre ... Je sais, Olivier, je parodie le titre de ton dernier billet qui, en fait, ne veut pas dire la même chose.

On dirait que déclin et, surtout, disparitions sont dans l'air ; ce n'est pas la première fois que nous échangeons sur ce thème. Voici quelques semaines, le Monde consacrait une page à la disparition de bien des langues. Six mille langues seraient encore parlées ; pour combien de disparues et combien seront encore utilisées dans un siècle ? Je n'ai pas noté. Et puis, effectuant une recherche à la suite d'une association d'idée, je vois que ce sujet serait un marronnier et que j'avais déjà réagi dessus en août dernier ... Voyons, je n'avais pas mentionné le Navajo, encore utilisé par 120 000 locuteurs et qui, pourtant, serait en vois de disparition. Je mentionne cette langue aussi pour son utilisation dans X-Files (1, 2). Navré Olivier, tu vas devoir revoir ta page sur les Séries Conspiration ! sourire hypocrite

Redevenons sérieux et voyons les liens proposés par le quotidien. Celui vers une revue au Québec et un sur les langues mayas. Revenons au Navajo avec l'histoire du code ; retour au paragraphe précédent. Et puis, Navajo et Logo, c'est bien aussi ; non ?!...

Autre sujet de disparition retenu par le Monde ; celui des espèces. On en aurait compté entre 10 et 1,75 millions ; beaucoup disparaissent, certaines, nouvelles, sont découvertes. Au fil des millions d'années, en tous cas, plus d'espèces s'éteignent sans être remplacées par de nouvelles. Lien proposé par le Monde. Voyez un peu cet ancêtre du brocoli (saveur du monde, Annie pour rire). étonné

3 commentaires:

Tizel a dit…

Je fait quand même la différence entre déclin et disparition.

Le déclin, c'est quand le nombre de visiteurs diminue inexorablement (noyé dans la masse). Mais le site est toujours accessible.

Disparition, c'est quand le site disparait totalement : le contenu est alors inaccessible (perdu ?) et le nombre de visiteurs est alors nul.

Tizel

Gilles Desforges a dit…

Il va s'en dire - et c'est mieux en le disant - que tu as raison et pas seulement sur le plan de la sémantique.

Comme tu le réponds aussi chez toi, un blog n'est pas un site. Les 2 peuvent tout aussi bien décliner ; mais, peut-être pas de la même manière, pour les mêmes raisons. Quoique, "techniquement", le déclin viendra d'une baisse des visiteurs.

Pour ta remarque (dans ta même réponse à Olivier, chez toi) sur le Monde ; là aussi je dirais - avec un sourir +/- crispé - quoi que : tu oublies les nécrologies toujours ditirembiques, les recueils d'articles et tout ... ;)

Olivier SC a dit…

Cet échange m'a regonflé et, pour moi, recadre un peu les choses.

Voici que déjà, nous en sommes ailleurs : Tizel au Petit Palais et moi, je sors du podcasting pour foncer vers d'autres horizons ...

Ne reste pas trop longtemps sans écrire, Gilles !