Google+1

vendredi, décembre 26, 2014

La vitamine pour ces fêtes


Intégristes : Arabie Saoudite : deux femmes renvoyées devant un tribunal antiterroriste pour avoir conduit - signalé par Marie.

Turquie : Université : affrontements à Ankara et Adana ; 25 décembre 2014.

Météo : La neige arrive : 19 départements en vigilance orange.

Du Web : Le fondateur du web fustige le droit à l'oubli de l'Europe ; Tim Berners-Lee estime que c'est pousser trop loin le pion du droit à la vie privée - Le droit à l'oublie est uniquement le droit à ne pas s'inscrire dans des réseaux, ne pas tenir des sites Web, des blogs. Dans le cas contraire, on fout la paix aux robots des moteurs. Ne pas s'afficher si on ne veut pas être vu.

Du commerce : Obsolescence naturellement programmée - Vendre à tout prix, le plus souvent, le plus possible...

Médias autrement : Reporters d'espoirs - Pas évident, évident...

Philo : Une thérapie pour aujourd'hui proposée par "Le sacrifice d'Abraham" ; uniquement car c'est Etienne D. ...

Exposition : Splendeurs des Han, essor de l'empire Céleste.

Autres mondes : le Codex Seraphinianus par Luigi Serafini. Le livre le plus étrange du monde.

Ce n'est pas d'hier : Tirer la langue à la mode du XVIIIe siècle.

Saison des fêtes : Noël parisien.

Colorer le gris : Fleurette jaune.

9 commentaires:

MARIE a dit…

Pince moi, je rêve... c'était bien sûr un titre obligé pour l'article que j'ai relayé sur G+ !
En cette période où chacun rêve de noël, repas fastueux, cadeaux hightech déjà obsolètes à peine ouverts... oui, en cette période d'absurde consommation, où je ne trouve pas ma place, je me dis qu'on devrait vraiment se réveiller !
Merci Olivier, de rester toujours en éveil, merci pour ces partages.
Bonne fin de semaine.

Mythesfondateurs a dit…

Merci Olivier. Je suis sûr que mon texte ne choquera pas les lecteurs et je serai heureux d'avoir leurs réactions...

Denise a dit…

Bonjour Olivier, la neige est aussi arrivée chez nous cette nuit mais maintenant, il pleut et nous avons des vents tempétueux. La météo annonce encore de la neige demain. Soyons tous très prudents dans plusieurs régions.
Concernant ta rubrique "du commerce", je suis bien d'accord.
Je te souhaite un bon samedi avec mes amitiés.

OlivierSC a dit…

Des gens n'avaient pas compris, Marie ?... Tant que mon ordi tient le coup et que je suis opérationnel, je resterais fidèle "aux postes" !...

J'espère que des visiteurs de mes Revues passeront, Etienne. Par mail, je vous dis combien je suis allergique à 2 livres : celui avec Abraham et le livre de Job avec ce jeux aux dès entre... Vive, pour ce dernier livre, la version de Robert Heinlein dédicacée à Simak ! "Job, une comédie de justice"...

C'est ma cousine de Servoz qui va être contente, Denise, si elle peut skier ! Bonne soirée !

Mythes fondateurs a dit…

Je comprends, Olivier, que tu aies du mal avec ces textes et, pourtant, ce sont des textes qui ont une très grande valeur anthropologique, indépendamment de tout contexte religieux. Ils révèlent une expérience humaine d’une très grande profondeur. Comme Chahrazade, Abraham (ou l’expérience qui se cache derrière le personnage) a été l’un des grands inventeurs de la psychanalyse bien avant Freud et Job a eu le grand mérite de ne pas tricher avec la souffrance et de se défaire des solutions religieuses à bon marché. Je pense que si tu as du mal avec eux, c’est qu’ils te ressemblent : ce sont des résistants face aux croyances religieuses, qui escamotent la réalité. On est libéré lorsqu’on commence par regarder l’homme et aussi lorsqu’on n’ plus peur de Dieu. Au café philosophique, j’essayais d’esquiver le débat sur Dieu lorsque celui-ci se présentait dans les textes et un jour, un professeur de littérature à l’Université, qui assistait à la séance, m’a dit : « Si le texte te parle de Dieu, il faut respecter le texte ». Depuis, j’ai retenu cette parole de sagesse.

Bonne soirée !

OlivierSC a dit…

Je rêve, j'hallucine, je le crois pas : "respecter un texte car il parle de..." Surtout pas... Mais, rassurez-vous : je discute aussi Saint Exupery écrivant "c'est utile puisque c'est beau" ; non, pour moi : c'est beau car c'est utile...

Duval Etienne a dit…

C'est le texte qu'il faut respecter parce que c'est le texte tout simplement. Et cela même s'il parle de Dieu...

OlivierSC a dit…

Navré, Etienne, on ne peut dire ça, car, alors, il faudrait respecter les conneries de Sion sur lesquelles j'avais écris voici des années sur Bloguer ou pas, au Monde... Et, allons jusqu'au bout : respecter le texte de A. H. le moustachu ? Aucun respect pour les dictats disant qu'il ne faut pas discuter une décision de justice ; je l'ai fait, ici, dans une revue de novembre ou décembre au sujet de la condamnation d'une femme qui avait tué son mec, violeur de ses filles... Et, pour parodier un de mes instits : si le texte dit "vas te pendre" ; moi, je n'y vais pas et le fous en l'air.

Duval Etienne a dit…

Il faut respecter le texte : cela ne veut pas dire qu'il faille lui obéir. Il faut le respecter pour pouvoir l'interpréter correctement. Une écriture suppose toujours une interprétation.