Google+1

dimanche, mars 27, 2011

Salade niçoise robotisée


Le titre n'est qu'un clin d'oeil à Jef afin de lui souhaiter la bienvenue dans le monde de Blogger !

Ce qui m'amène, aujourd'hui, ce sont ces récents articles, ici et là, où les robots - qu'on aime bien ici - sont en vedettes : Un monde de robots, chez Pastelle alors qu'un récente Revue d'Olivier parlait de robotique ainsi que, sous le même titre, dans Konnichi wa Nihon. Je ne vais pas mentionner à nouveau les billets pointés par Olivier et n'en citerais que deux dans la longue liste de résultats proposés par le moteur interne : Robots et jouets et More robots ; tous deux assez généreux en liens sources.

Ce sont aussi des commentaires chez Pastelle qui me font revenir sur le sujet. Il y a une littérature et des films jouant sur la dangerosité des robots ; sans méchants, l'histoire ne se vend pas (coco) ... Mais, regardez bien Marvin, ci-dessus, le robot bougon, dépressif de H2G2, Le Guide du voyageur galactique ; vous n'avez pas envie, mesdames, de le rassurer ? Allons : Pas de panique ! Tout aussi gentil et de compagnie plus agréable - Marvin : pas sur la tête - est le Jenkins dans Demain les chiens de Clifford Donald Simak. Chez le même Simak, nous avons Des souris et des robots (navré si seul un site commercial sait résumer le recueil de nouvelles). Mesdames, le titre vous murmure quelque-chose à l'oreille ? Vous pensez à John Steinbeck ? Bravo ! Vous voyez, il n'y a pas que l'épouvante et, dans la SF aussi, il y a de la bonne littérature et de doux instants et InnoRobo ne vendait pas la peur ...

8 commentaires:

Pastelle a dit…

Amusant, je répondais à ton commentaire chez moi et toi tu écrivais ici en me citant. Joli croisement.
J'ai mentionné Asimov dans ma note parce que tout le monde connaît, mais bien sûr, il y a Simak que j'adore aussi.
Ils m'ont tous fait rêver et réfléchir ces écrivains de science fiction, et le font encore. Jamais ils ne m'ont fait peur.
Lors de ma balade à Inno-Robo il y avait plusieurs domaines, que finalement on peut rediviser en deux. Tout ce qui est pratique et utile d'une part, rien à dire, le progrès quoi, et puis le domaine des "compagnons affectifs", qui peut poser problème et question.
D'un côté il y a le fait que des machines "remplacent" l'humain, ce qui est certes perturbant, et d'un autre côté le fait que ces machines font du bien à un autre humain... Cette dame sur une de mes photos qui caressait inlassablement le petit dinosaure m'a beaucoup touchée.
Bref, pas de réponses, que des questions. Mais des questions intéressantes. Enfin je trouve. :)

Jef a dit…

Merci de ces mots de bienvenue.

Olivier SC a dit…

Nos amis sont rapides ! Voici le petit ping usuel : Le dégel des cantons

Tizel a dit…

Sympa ces robots... Cela me rappel pas mal de petits projets étudiants que je faisait. J'ai retrouvé dans ton billet pas mal de petits mots clefs intéressants.

Tien, au fait, je ne semble plus apparaitre dans ta blogroll. Aurais-tu fait du ménage ?

Gilles Desforges a dit…

Pastelle, lorsque je parlais de "peur", je songeais à un des commentaires posté sur ton article. Et surtout, je ne m'en prenais pas à cette personne, mais bien plus aux auteurs et cinéastes préférant, comme les médias, les catastrophes aux bonnes nouvelles. Et puis, il y a cette part de xénophobie au sujet de l'autre ; ici, l'extra-terrestre, mais aussi, l'IA. Comme Olivier, j'attends les articles que tu "promets" chez lui !

De rien, Jef, et merci de m'avoir installé chez vous !

Tizel, un bug dont je ne devine pas l'origine. C'est réparé. Olivier pourrait aussi te parler de ses séances de robotiques, avec des "objets" dirigés, commandés avec le langage Logo ...

Ah : les cantons se dégèleraient ? ...

Tizel a dit…

Oui, le langage Logo, je connais. J'ai eu l'honneur de commander une tortue de ce type (on ne parlais pas encore de souris à l'époque) sur les vieux TO7 (flambant neuf à l'époque) qui trônaient dans les salles de classe de mon école primaire.

C'était il y a 25 ans... ça ne me rajeunit pas...

Gilles Desforges a dit…

Je crois que nous en avions parlé, Tizel, car je crois que tu avais participé au questionnaire (en 2005) sur l'informatique à l'école, à l'époque où Olivier apprenait que le service allait être supprimé ... Logo commandait une Tortue robotisée, en effet (Tortue Jeulin). Hors de celle que le langage dirige sur l'écran ;) Hélas, peu de personnes avaient compris le côté Lisp de Logo, son traitement de listes et tout ce qui en faisait un formidable outil pédagogique.

Gilles Desforges a dit…

Ping Simak : Passer du Rhin au Rhône