Google+1

jeudi, avril 19, 2007

Course de tortues

L'ISDR (International Strategy for Disaster Reduction), organisme des Nations unies, a lancé un jeu interactif pour sensibiliser le monde aux risques de catastrophes naturelles (tsunami, ouragan, inondations, incendies, tremblements de terre ...) ; en anglais.

C'est une course en mer de plus de 1 000 kms. Les candidates ont pour nom Geneviève, Freedom, Turtleocity ou encore Windy. Ces onze athlètes féminines sont en vérité des grandes tortues marines qui ont pris lundi dernier le départ de La grande course des tortues. Le trajet de la compétition, de la côte Pacifique du Costa Rica jusqu'aux îles Galapagos, est leur véritable parcours naturel de migration. L'objectif de la course, organisée par le ministère de l'environnement costaricain et quelques organisations de protection des animaux, est de sensibiliser la population sur la situation de cette espèce en voie de disparition, le principal prédateur de la tortue luth étant l'être humain. Sur le site, leur progression peut être suivie via satellite grâce à des émetteurs fixés sur la carapace. Arrivée prévue aux Galapagos le 29 avril.

Au 22 avril, je vous invite à venir participer à la Blogs Love Parade d'Olivier SC sur son Nuage de blogs. Merci d'avance !

6 commentaires:

Olivier SC a dit…

Comme courses de tortues, je me permets de te remmetre en mémoire celle en forme de Tiercé de Tortues réalisé(e) avec les Lutins d'une version Profil du langage Logo : programme de Stéphane LH.

En guise de ;) évidemment !

Gilles Desforges a dit…

LOL !

Olivier SC a dit…

Merci pour la publicité, on dirait que la Blogs Love Parade en a bien besoin ... Nos connaissances, les blogs choisis en réponse et les "inconnus" sont les bienvenues à suivre ton invitation !

gaelle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
gaelle a dit…

Merci à Olivier et à toi pour vos encouragements !
Olivier, j'essaierai également de participer à la blogs love parade

A bientôt à vous deux

Gaelle (Jeanne dominique)

Gilles Desforges a dit…

On t'attend donc avec impatience, Gaelle ; chez toi, ici et chez Olivier ;)