Google+1

mercredi, avril 11, 2007

Volcan, forêt et ISS

Eruption "du siècle" chez Jean-Louis H. La déforestation peut aider à lutter contre le réchauffement climatique par Din-Diu qui pointe un article du Monde. Depuis, le quotidien vient d'en poster un autre titré : La reforestation peut avoir des effets pervers dans la lutte contre le réchauffement climatique. Hélas, c'est un article récent (11.04.07) que je ne puis donc lier sans risquer un lien mort.

Les faits : le 3 avril dernier, près de Saint-Philippe - sud de l'île de la Réunion -, après l'éruption volcanique du Piton de la Fournaise, la lave plonge dans l'océan Indien : IleRéunion, StPhilippe, Wikipedia, Fournaise, Piton, Roys.

Hélas... l'avidité l'emporte ! Pour la citation dans le contexte, pour Gandhi et pour le blogueur ; Legweak.

Les sites commerciaux utilisant Google Earth ne sont pas toujours bien au point ; mais si vous désirez vous promener un peu : VacancesVuesduCiel ; le site de l'ANRU, lui, ne fonctionne pas et je n'ai pas pu accéder à la médiathèque ; peut-être, le temps ayant passé, aurez-vous plus de chance ? ...

On va tenter de se consoler avec les aventures de Charles Simonyi à bord de l'ISS : FuturaSciences, Dominique Maniez, CharlesinSpace, CNES.

16 commentaires:

Christelle a dit…

Aujourd'hui, Gilles, le site de l'ANRU a bien l'air de fonctionner, y compris la médiathèque ... en revanche, installer ANRU3D sans savoir ce que cela apporte... non, pas maintenant.

Gilles Desforges a dit…

En effet, Christelle, je viens d'accéder aux quelques photos proposées dans la médiathèque, ce que je n'arrivais pas à faire hier.

Installer le soft, pas question, j'étais juste attiré par une promesse de vue 3D ... Mais je crois que, pour ça, il y a d'autres adresses et que tu en avais données ; non ? ...

Mondemo a dit…

Superbes images de la fournaise

Quant a la deforestation salutaire ... j'avais publié un petit post Sauvons la planete ... mais je ne suis pas sûre que la scientifique qui l'a écrit penche pour la même théorie.

Gilles Desforges a dit…

Formidable, Mondemo, et je viens de te faire un signe sur ton billet en question afin que nos sujets se croisent.

Scheiro a dit…

Salut Gilles ! je ne savait pas que tu faisais de la concurrence à Olivier ? Ou alors vous vous êtes lancé un défi : celui qui arrivera à caser le plus de liens dans ces billets au cours des 12 prochains mois, sera proclamé aliéné de l'année ;-))
Ma soeur qui vit à St Denis, La Réunion, me dit que, selon la direction des vents, la ville se couvre de poussière.

Scheiro a dit…

par "poussière" il faut comprendre "cendre". Un mini Pompei ?

Gilles Desforges a dit…

Sheiro, comme documentaliste, j'ai toujours opté pour ce style de billets donnant à lire ; comme aide lors du lancement de ce blog voici 2 ans, Olivier a confirmé cette option qu'il partage dans ses blogs.

J'avais compris la nuance "cendres" de ton "poussières" ; dans le contexte, c'était évident. Mais merci de signaler ce dont les médias, ici, ne parlent peut-être pas suffisament.

Scheiro a dit…

Je ne voudrais pas rentrer dans de nouvelles petites querelles stériles, Gilles, mais lorsque tu parles de "ce style de billets donnant à lire ", c'est justement là que porte ma critique, parce qu'il n'y rien à lire.
Et si c'est pour renvoyer tes lecteurs vers des choses qui te semblent intéressantes, il faudrait dire en quoi elles sont si intéressantes, car tu ne donnes que des titres, alors que les robots de Googles News et Yahoo News font mieux ne serait-ce qu'en quantité et pour la classification par thèmes.

Exemple : tu renvois vers Legweak. Son blog est tellement bourré de gadgets qu'il faut attendre une minute pour lire seulement ceci :
"La Terre peut répondre aux besoins de tous mais pas à l'avidité de chacun" sans plus.
Alors, quel est l'intérêt de faire un lien ?

Gilles Desforges a dit…

C'est tout à fait ça : il y a ceux qui écrivent et ceux qui font lire. Il m'arrive de faire les deux : un blog ne se regardes pas sur un billet ; celui-ci a deux ans. Et il y a les discussions chez Tizel et Olivier au sujet des trop longs articles ; ou trop compliqués à lire. Pointer vers quelqu'un ? Tu as décidément un problème avec les liens et les échanges ;) :) Mais : ce n'est pas de la polémique LOL

Scheiro a dit…

Non, Gilles, aucun problème avec les liens et les échanges. Tu as peut-être remarqué que je fait de moins en moins de liens et que j'ai beaucoup d'échanges très intéressants.
Mais puisque tu est documentaliste, Gilles, sais-tu quel genre d'individus on surnomme "pointeurs" en prison et donc ce que le verbe "pointer" veux dire ?

Gilles Desforges a dit…

Tiens, un commentaire non indiqué par mon service de courriel ...

J'ai vu les vieux films français, Scheiro, dont ceux d'un ancien "taulard" dont tu sais certainement le nom ;)

Et le Pointer, comme race canine, tu connais ? :)

Et oui, en français, les mots peuvent avoir plusieurs sens et, ici, pointer c'est montrer du doigt (ce qui n'est pas poli) et le mot est plus court que désigner ou attirer l'attention sur.

D'autres questions ? LOL

Scheiro a dit…

Je connais trop d'anciens "taulards" pour savoir à qui tu fais allusion , Gilles ;-)
Je connais les pointers de très beaux chiens d'arrêts à condition de pouvoir les arrêter quand ils sont lancés !
Tu parles de fonction déictique au sujet du verbe pointer, non ?

Gilles Desforges a dit…

Tu en connais beaucoup étant devenu scénariste puis cinéaste ? Je parlais de José Giovanni.

Comme agnostique, je ne saurais parlé de machin "déictique" ; même si "les déictiques désignent les partenaires de la communication : locuteur et allocutaire" n'ont rien à voir avec la racine du mot ;)

Scheiro a dit…

Je ne sais pas qui est José Giovanni, mais je ferai une recherche sur Google.

Par contre pour "déictique" tu es un peu à côté de la plaque mais pas très loin quand même, juste un peu court.

Déictique : du terme deixis. Tout énoncé se réalise dans une situation que définissent des coordonnées saptio-temporelles : le sujet réfère son énoncé au moment de l’énonciation, aux participants à la communication et au lieu où est produit cet énoncé. Les références à cette situation forment la deixis, et les éléments linguistiques qui concourent à « situer » l’énoncé (à l’embrayer sur la situation) sont des déictiques. La deixis est donc un mode particulier d’actualisation qui utilise soit le geste (deixis mimique), soit des termes de la langue appelés déictiques (deixis verbale). Le déictique, ou présentatif, est ainsi assimilé à un geste verbal (équivalence entre donne assorti d’un geste, et donne ceci). On appelle ainsi « déictique » tout élément linguistique qui, dans un énoncé, fait référence (1) à la situation dans laquelle cet énoncé est produit, (2) au moment de l’énoncé (temps et aspect du verbe), (3) au sujet parlant (modalisation) ; ainsi, les démonstratifs, les adverbes de lieu et de temps, les pronoms personnels, les articles sont des déictiques ; ils constituent les aspects indiciels du langage. U.Weinreich signale les facteurs suivants de la situation de communication comme pouvant être utilisés pour la deixis (de façon évidemment très diverse selon les langues) :
(1) l’origine du discours (« le je de 1re pers. ») et l’interlocuteur (« le tu de 2e pers. ») ;
(2) le temps du discours, modifiant le verbe, parfois le nom (en hopi, par exemple), parfois la phrase comme un tout (en chinois) ;
(3) le lieu du discours, le plus généralement organisé selon la catégorie de la « personne » en français (ici / là situent par rapport à la première personne, le latin iste situe par rapport à la 2 e pers.) ;
(4) l’identité de deux actes de discours : c’est un jugement sur l’identité de deux référés qui justifie le fonctionnement des pronoms. Dans « J’ai vu Pierre, il va bien », le pronom « il » s’est substitué à « Pierre », dont le sujet a constaté l’identité de référence avec le premier « Pierre ». (DL)

Scheiro a dit…

Je viens de regarder pour Giovanni : désolé, Gilles, mais je n'ai vu aucun de ses films, ni lu aucun de ses bouquins. Ce mec ne me dit absolument rien.

Gilles Desforges a dit…

Peut-être que tes indications sur le mot déictique serviront à d'éventuels curieux si les moteurs donnent leurs réponses aussi sur les commentaires ;) Tu devrais peut-être aller dans Wikipedia (mais je ne suis plus certain que ce soit ma source) pour corriger la fiche ;)

José G. ; chacun ses lectures et autre ;) Queneau disait bien : "Il faut de tout pour faire un monde" :)