Google+1

mardi, juin 07, 2005

Ouverture fermée

Un article dans le Monde du 5 et 6 juin m’inspire une série de recherches me permettant de vous proposer ce choix de liens où cheminer d’un clic de souris à un autre.

L’article était titré : Les épreuves du concours de professeur des écoles sont modifiées. Vous devinerez les quelques rapports avec nos préoccupations actuelles portant sur la fermeture des ateliers informatique gérés par la Ligue de l’Enseignement de Paris ; sans omettre les problèmes des Conservatoires (troisième titre dans la page liée ici) dont il question dans d’autres billets ici même.

Or donc : les professeurs des écoles. Comme aux instituteurs, on va leur demander de pallier de plus en plus aux matières qui se voient supprimées dans les écoles, soit du fait de la Mairie (à Paris), soit de celui de l’EN elle même. L’instituteur enseignera, en plus des matières de base (fondamentales) : la musique, la gymnastique, la natation, le dessin ; mais, je ne vois pas l’informatique.

La France replongerait dans son désert culturel ? … Il est temps que je vous laisse vous promener. Commençons par nous informer auprès du Système d’information SIAC. Allons maintenant à Versailles afin de trouver ce Concours externe de recrutement de professeur des écoles. Mais, au sein du Primaire, c’est quoi passer d’instituteur à professeur des écoles ? Ces personnes, peuvent-elles se syndiquer ?

Revenons au concours en nous rendant, afin de terminer notre promenade, du côté d’Orléans.

A ne pas confondre avec cette île !

2 commentaires:

Tizel a dit…

Petite anecdote : certains profs se sont retrouvés brocardés sur des blogs il y a quelques mois. La réaction des chefs d'établissement a été ferme face à cette attitude inadmissible... Ferme, mais pas vraiment éducative. Jamais à l'école on n'a appris au élève le bon usage de l'internet, la netiquette, ce qu'il conviens de faire et de ne pas faire, l'illusion de l'anonyma sur Internet... Mais pour enseigner tout cela, encore faidrait-ils que les profs en sachent un peu plus que leurs élèves en la matière. Or, dans ce cas précis, je pense que la plupart des profs auraient des leçons à recevoir de leurs propres élèves. A quand une véritable politique de formation des professeurs à l'outil informatique ? Voilà sans doute la vrai question...

Tizel

Olivier SC a dit…

Je connais bien cette anecdote, Tizel et Gilles aussi, je pense.

Tu parles là - pour ce qui me concerne : le Primaire - des formations IUFM, puis des interventions des FIP (ex-IFIP).

Les animateurs et formateurs qui vont être licenciés comme moi prenaient bien soin d'expliquer ce dont tu parles aux élèves comme aux jeunes que nous recevions en dehors du temps scolaire. De la bonne utilisation d'internet ...

C'est aussi cet "enseignement" qui va disparaitre avec la fermeture programmée par la Mairie de Paris et la Ligue de l'Enseignement Paris, dont parles Gilles en faisant un lien vers la page qui est dans ma signature de ma réponse.