Google+1

mardi, mars 22, 2005

Avalanche statique

Un titre, en forme d'oxymoron, que j'avais préparé dans l'attente désespérée de ces réponses !

Voici les participations au Questionnaire de deux enfants et de leur père ; instituteur. Deux ou trois appels téléphonique plus tard, ce que je soupçonnais m'est confirmé : ces réponses, envoyées par courriel, proviennent bien du grandissime (mot inconnu de mon correcteur alors que : sapin grandissime) Baby Logo et de ses deux garçons. Je vous propose de retrouver quelques-unes de leurs oeuvres.

Antoine :

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :

Tour à tour les classes suivantes : classes de Maternelle, classes du Primaire.
Actuellement en CE2.

Cette classe se trouve dans une école privée (sous contrat)

La classe que vous avez mentionnée est équipée d'un ordinateur en fond de salle… mais seule la maîtresse l'utilise et les enfants ne se rendent pas avec leur maîtresse dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école : Paris
Merci d'indiquer le département, voire, l'arrondissement : 75018

Votre prénom : Antoine

Thomas :

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :

CM1

Cette classe se trouvait dans une école privée (sous contrat)

La classe que vous avez mentionnée était équipée :

d'un ordinateur en fond de salle, auquel on avait accès de temps en temps (utilisation ou plutôt découverte d’un CD Rom sur un sujet étudié en classe –corps humain, histoire…)

Les enfants se rendaient cependant avec leur maîtresse dans un atelier informatique en dehors de l'établissement, toute l’année, une heure par semaine (2 x ½ heure). On y apprenait à utiliser des logiciels de bureautique (Word, Excel), à créer (et à retrouver) des dossiers (Windows) ; nous avons aussi eu une petite initiation à internet.

Je n’ai eu la chance d’aller à un centre d’animation, et donc d’avoir une initiation à l’informatique, que cette seule année de CM1. Aucune suite ne fut donnée en CM2.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école : Paris.

Merci d'indiquer le département, voire, l'arrondissement : 75018.

Votre prénom : Thomas

Stéphane :

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :

une classe de CE1, dont je suis l’enseignant

Cette classe se trouvait dans une école privée (sous contrat)

La classe que vous avez mentionnée était équipée :

d'un ordinateur en fond de salle pourtant je me rendais (et continue de me rendre) avec les élèves dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école : Paris

Merci d'indiquer le département, voire, l'arrondissement. 75019

Motivation (toujours de Stéphane) :

Bien que disposant d’un ordinateur en classe, j’ai choisi de me rendre dans un atelier, où nous disposons de 10 postes, ce qui permet à une demi classe d’avoir accès à une machine (avec quelques binômes tournants, pour les élèves ayant besoin d’être étayés), pendant que l’autre moitié de la classe peut bénéficier des conditions d’un petit effectif, utile, voire nécessaire à la conduite de certaines activités (je suis alors plus facilement en prise avec les élèves).

L’autre raison, et sans doute la première dans l’ordre de l’importance, est que nous bénéficions d’un animateur très compétent, qui fait ce que je ne saurais faire : il a une pensée pédagogique, s’adapte à la tranche d’âge, propose des activités riches et variées.

Les compétences développées sont assurément l’autonomie, la conscience d’avoir droit à l’erreur, les compétences de lecture (prise d’indices, lecture de tableaux…), structuration dans l’espace...

Quelques activités : initiation à la navigation sur internet, utilisation de moteurs de recherche, visite de quelques sites adaptés aux enfants, riches en ressources, dessin, langage …

Merci Antoine, Thomas, Stéphane, pour cette familiale contribution ; la seconde après celle de Aude, Perrine et Thierry de Gramat dans le Lot (article Flamme d'eau du 17 février 2005).

Je ne suis pas un office de statistiques ; je ne sais donc pas encore quand j'arrêterais ce 'sondage', ni quand je commencerais, non pas à l'analyser ; mais, simplement, à le commenter ...

Aucun commentaire: