Google+1

mercredi, juin 11, 2014

Mercredi, c'est Miss Midori à Capri


Les progrès merdiques : Apple obligera-t-il les mélomanes à abandonner leurs vieux écouteurs ? - L'informatique a toujours obligé à abandonner les bons outils : les disquettes, par exemple... Dans le sujet (ou pas), ces échanges : Monsieur Quidam - Etre les dindons des farces tristes des obnubilés par le fric...

Filles : Verizon Points Out The Little Things That Have A Big Impact On Girls In Math And Science - Filles et science.

SNCF : La réforme ferroviaire expliquée à mon oncle... - Ce n'est pas avant 1981-83 que la SNCF est coupée en deux... - Il y a eut, donc, un avant avant celui mentionné dans l'article (- et)... C'était le BON temps des Services publics : les PTT (Postes, Télégraphes et Téléphones) ; le temps où les villages n'étaient pas des déserts sans Poste, sans écoles... Dossier services publics. Illustration en souvenir de Cours (46).

Bureaux paysagers : Le bureau fertile - Travailler au vert !

Affiche : annonce d'un concert - This Was - Mais euh !

Annonce Expo : Ce que vous réserve Japan Expo 15e impact - Montrer.

Silhouette : Miss Midori de Misstigri.

Voyager : Capri \ Villa San Michele ; ne passe pas à Scoop.it...

Promenades : à la voile, avec Pierre. Balade en famille - Carte postale - Quelques roses... - Au port du Grau-du-Roi (30).

Musique : Papy Sono - voir fin de SNCF - annonçait qu'il fermait avec :  Elton John \ Song For Guy...

4 commentaires:

Denis Binette a dit…

J'ai bien aimé une petite incursion du côté de Cours. Amusant, révélateur et instructif quant au bon vieux temps....:)

Gilliath L. a dit…

Ne pas oublier les déserts médicaux ; généralistes, hôpitaux...

Denise a dit…

Bonjour Olivier, merci pour le beau morceau d'Elton John. J'ai toujours aimé sa musique. Merci pour ta Revue avec le lien intéressant dans la rubrique SNCF. Oui, c'était le bon temps. Maintenant plusieurs villages se vident et c'est triste.
Amitiés.

Olivier SC a dit…

Cours et Saint Michel de Cours sont deux villages dans le Lot, Denis. Mes parents avaient déménagés dans le 1er après une inondation à Aix-en-Provence où j'ai vécu 30 ans... Cours ; j'y allais lors des vacances, pendant presque 20 ans ; tant qu'ils étaient vivants... Ni à Aix, ni à Cours, nous n'étions propriétaires et, donc, je n'y ai plus de pied à terre...

Tu as raison, Gilliath ; mais les docteurs ne sont pas du "service public"... Mais oui : c'est bien tout une vie des villages de nos enfances qui fout le camp...

Ce soir, Denise, notre tristesse sera engendrée par la disparition d'un ami virtuel : JCM... Bonne soirée, tout de même...