Google+1

lundi, avril 14, 2008

Love on 2050

Des articles sur les robots, j'en ai commis plusieurs ici et déjà un à partir d'un article du Monde : Law and Robots. Je ne citerais donc que quelques titres : Comètaire immobile, Aren't They Cute ? et More robots ; sans oublier, sur Nuage de blogs : L’androïde et le Turc. Mais c'est bien sur l'un des paragraphe de Law and Robots que je vais revenir ce jour ; celui où il est question, justement, de mannequins, androïdes et poupées. Et ce, toujours, donc, à partir d'un article paru dans le Monde : Faire l'amour en 2050.

L'article avait tôt fait d'inspirer quelques blogs au moment où je le découpais et le mettais de côté afin d'en parler plus tard. Des billets aussi divers que variés, mais, tous, avec le même titre : Faire l'amour en 2050 (diversfaits, leblogducorps, alain.laurent-f.) ... Je vais tenter, pour ma part, de vous fournir quelques liens à visiter ...

L'article du Monde, donc, s'inspirait du livre de David Levy, chez HarperCollins : Love and Sex with Robots (newscientist, zdnet, courrierinternational) tiré de sa thèse à l'Université de Maastricht (octobre 2007) intitulée : Relation intime avec un partenaire artificiel.

Vous avez connu les phénomènes Tamagotchi et Aibo ; inutile donc de s'appesantir sur la facilité d'attachement à ces objets (empathie).

Passons directement aux adultes et à notre sujet. Inutile de revenir sur les articles passés des Sex shop aux grands magasins de votre quartier ayant pignon sur le Web et regardons directement du côté des love dolls (Mechadoll, Orient Industry, DollStory) et ceux que je ne lierais pas comme First Androids, RealDoll.

De là, tournons-nous vers ce qui est encore à l'étude comme le projet Feelix Growing (aldebaran-robotics, automatesintelligents, realcomposer). De l'empathie vue au paragraphe précédent, il faut passer aux technologies haptiques (wikipedia, industrie-technologies) simulant la sensation du toucher ; une des facettes de la réalité virtuelle (vision1to1, journaldunet, cerv, psydoc). Puis, plus au loin, vers les recherches autour d'une peau artificielle qui inspire le sociologue James Hugues (nanoblog) du Trinity College de Hartford (Connecticut). Il ne restera plus qu'à parfumer ces partenaires de phéromones (wikipedia, ledevoir) ...

Autant dire qu'il y a encore du travail, mais des chercheurs sont sur l'affaire, comme ceux du MCRLab de l'université d'Ottawa au Canada, à commencer par son directeur Abdulmotaleb El Saddik (mcrlab, uottawa).

Et, pour le fun : realite-virtuelle, vr5, Wall.E, Revue pour adultes (§13) et je proposerais, ici, pour un des titres recherchés : Génération Proteus (cinemotions, apfpmm).

5 commentaires:

Olivier SC a dit…

Une poupée amène à tes dolls = Communiquer via le Web

Olivier SC a dit…

Aussi : Yeux violets fermés

Olivier SC a dit…

Et, pourquoi pas : Des paons et des dolls

Olivier SC a dit…

Ce ping Lovotics = Bisous

Gilles Desforges a dit…

J'y reviens avec : Disparues ; pas pour tout le monde