Google+1

dimanche, septembre 23, 2007

Law and Robots

Le titre d'un article du Monde du 9 septembre : Les robots auront-ils des droits me remet en mémoire des projets livresques non transformés d'Olivier titrés "Intelligence Artificielle et Spéculative Fiction - IASF" ; Paris, juin 1985 et "Fiction informatisée" ; Paris, mars 1987. (Biographie en péril). Sur les robots en ces pages : Comètaire immobile et dans Nuage de blogs : L’androïde et le Turc.


Le mot robot vient d'une oeuvre de l'auteur de Science-Fiction tchèque Karel Capek (1921). Je pense aussi au Waldo de Robert Heinlein devenu nom commun avec les waldoes. (Tribunes, Vivantinfo, Technovelgy).

Wabot-1 de l'université de Waseda (Tokyo) est le premier robot bipède en 1973. En 1999, ce sera un chien : Aibo et n'oublions pas qu'en 1957, c'est une chienne, Laïka qui sera le premier être vivant dans l'espace à bord de Sputnik-2. Hiroshi Ishiguro, en 2006, fabrique le premier androïde à son image avant Repliee Q1 et aussi, pour les grandes personnes : Mannequins, Androïdes et Poupées. Le 22 juin dernier, L'AIST et la société Kawada présentaient le HRP-3 Promet ; l'ouvrier du futur. Au MIT est développé Domo pour aider les personnes âgées ou handicapées. Wakamaru, de Mitsubishi, lui, est connecté à internet. C4 et C5 d'Alsok (diaporama légendé sur l'Internaute) sont soit hôtesses, soit vigiles.

Pour ce qui est du droit pour robots et androïdes, nous avons, tout d'abord, les célèbres trois lois d'Asimov en 1939 (Wikipedia, GénérationNT). En 2006, le projet Horizon Scan (chapitre Perspectives concernant 2050) étudiait les conséquences de l'évolution des robots. La Corée du Sud, de son côté, se fend d'une charte éthique des robots.

Bref, d'ores et déjà l'on a une réponse à la question posée par Le Monde dans le titre de son article : parti comme il semblerait que ce le soit, il n'y aura pas de loi pour protéger robots, droïdes et androïdes qui seront exploitables à souhait. La démocratie en Grèce avait ses esclaves afin de pouvoir fonctionner, le XIXème siècle industriel avait ses ouvriers toujours existant et dont on discute les 35 heures ; la fin du XXIème siècle verra peut-être les premiers robots et androïdes esclaves dans tous les domaines que je vous laisse imaginer (mes illustrations ne sont pas "gratuites").

Allons-nous vers un avenir qui pourrait, avec d'autres personnages, ressembler à La conquête de la planète des singes ? A moins que ce ne soit un : Demain les chiens ? ...

6 commentaires:

Alicia et Eva dB a dit…

N'exagérons pas : elles ne sont pas si "dangereuses" à voir ces poupées !

Certaines sont bien jolies !

Gilles Desforges a dit…

J'ai écris, les filles : pour les grandes personnes et pas : pour adultes. Tout est dans la nuance ;)

Ceci dit : vous êtes des coquines !

Je vous embrasse et Annaelle aussi.

Olivier SC a dit…

Du nouveau, plus ou moins autour de ce sujet ; alors, un ping = Le phare des vendangeurs

Olivier SC a dit…

Une suite où le MIT semble se planter un peu : Drago is not a robot

Olivier SC a dit…

Et, maintenant, une série sur Arte ; dans : Marvin & le Gestalt

Gilles Desforges a dit…

Poupées, enfants, suite : Disparues ; pas pour tout le monde