Google+1

lundi, avril 24, 2017

Les CCR au bout du chemin


Résultats : Election Présidentielle 2017. Le second score réel est celui des Abstentions avec 21,77%. Carte - Une autre - Vues des Amériques. Chez vous : Retour au classique dans les élections - De 1917 à 2017 ? Le Peuple atteint le fond du trou - Il nous restera toujours du rouge à nous mettre sous les yeux ou dans le cœur - Macron ou l'irrésistible ascension... - Et maintenant, que vais-je faire ? - Attention aux épines cachées.

C'était en mai 2002 : Résistance.

Chine : découverte de la plus grande sculpture de Bouddha au monde - Revue images.

Moteur : Il est né trop tard pour figurer dans cette page dédiée, mais il a été mentionné ici plusieurs fois dont dans : Qwant at Woodstock, scene 5, take 2 - Il fait, à nouveau, parlé de lui...

Accessibilité : Oxyfra à Blogger, Blogspot ; c'est tout de même pas mal !

J'en parlais hier : Exposition - Musée Saint-Raymond, Toulouse.

Marcher : Empruntons ce petit chemin...

Eux : Creedence Clearwater Revival - Have You Ever Seen The Rain ?

5 commentaires:

renée Wiroth a dit…

COUCOU BONSOIR OLIVIER .
Encore un pur régal ton article de ce soir .
Mais tant pis je vote pour qui je veux , mais je sais surtout qui je ne veux pas ...
J' aime boudha au moins lui ne ne embête pas avec ses états d' âme .
Les blogs que tu visites sont tous intéressants et certains plus jolis que d' autres selon les goûts bien sûr . C' est normal ha ha ha .
Amitié marseillaise .
Renée (mamiekéké) .

Denise a dit…

Bonjour Olivier, la statue de Bouddha est une merveille et j'ai toujours du plaisir à écouter Creedence Clearwater Revival. Un grand merci pour tout. Mes amitiés.

Olivier SC a dit…

Marseille, Renée, un gros succès pour Mélenchon ;) J'ai honte pour Aix... Le Lot, lui, est correcte... Bonne fin de journée !

L'étang et ses nénuphars ; un régal, Denise, merci ! Bonne soirée !

LOU a dit…

J'ai cliqué, cliqué... Stupéfiant cette découverte de la statue du Bouddha. Combien il doit y avoir de trésors ainsi cachés !

Olivier SC a dit…

Ce que c'est, tout de même, Lou, de ne pas entretenir la nature... Bises !